samedi 7 septembre 2019

Le chef-d'oeuvre illustré par Blanche Odin (1865-1957) "la dame à l'aquarelle", Les Contes Blancs de Jules Lemaitre (1900). Edition de luxe donnée par Octave Uzanne pour les Bibliophiles indépendants. Splendide ouvrage de bibliophilie Art Nouveau entièrement décoré de compositions florales.

                                                                                                                                                                  
Jules LEMAITRE - Blanche ODIN, illustratrice - Octave Uzanne, éditeur/directeur artistique

CONTES BLANCS - La Cloche - La Chapelle Blanche - Mariage Blanc. Illustrations à l'aquarelle de Mlle Blanche Odin.

Paris, A. Durel, Libraire, 1900 [imprimé à Paris sur les presses de Chamerot et Renouard le 10 avril 1900]

1 volume in-8 carré (24 x 18 cm) de 3 feuillets non chiffrés (faux-titre, titre et frontispice aquarellé), 69 pages chiffrées entièrement mises en couleurs à l'aquarelle, 1 page imprimée non chiffrée entièrement aquarellée, 1 page de justificatif du tirage (composition aquarellée), à la suite (3)-69-(2) pages, imprimées au trait dans différents tons (épreuves imprimées des pages avant la mise en couleurs par Blanche Odin).

Exemplaire en feuilles, non relié (anciennement broché), à relier. Nous avons préféré laisser à l'amateur le soin de faire relier cet exemplaire selon ses goûts. Les feuillets sont en parfait état. Aucune rousseurs ni salissures. Le prix demandé tient compte du fait qu'il est vendu en feuilles. Un exemplaire relié se négocie ordinairement de 1.500 à 2.500 euros ou plus selon la reliure.

Édition originale rare de cet ouvrage méconnu des bibliophiles.

Tirage unique à 210 exemplaires seulement pour les Bibliophiles Indépendants.

Celui-ci un des 200 exemplaires numérotés nominatifs, imprimé pour Monsieur Paul Mirabaud.

74 Compositions dessinées au trait et aquarellées à la main au pinceau (69 encadrements de pages - 2 pleines pages - 5 vignettes).





Décors entièrement réalisé à la main au pinceau sous la direction de Blanche Odin pour le coloris (pinceau à main levée parfois et pochoirs multiples), avec effets dégradés et lavis à main levée du plus bel effet et faisant tout le charme des aquarelles originales de Blanche Odin. Ce coloris varie sensiblement d'un exemplaire à l'autre comme nous avons pu le constater de visu.

Cette édition des Contes Blancs a été spécialement publiée par Octave Uzanne pour les Bibliophiles indépendants, elle n'a jamais été réimprimée. Elle a été tirée pour les souscripteurs à 200 exemplaires, tous sur vélin de cuve filigrané, plus 10 exemplaires réservés à l'auteur, à l'éditeur, à l'illustrateur et aux collaborateurs.


Blanche Odin, la grande dame à l'aquarelle, était née à Troyes en 1865. Nous savons peu de choses sur son enfance, mais sa correspondance nous apprend qu’en 1876, elle s’installe à Maubourguet avec sa mère et son père, petit rentier. Dès 1882, elle va étudier chaque année, quelques mois à Paris. Non à l’Ecole des Beaux-arts, puisque celle-ci est encore fermée aux femmes mais dans des ateliers ou des académies. Blanche Odin réside à Paris, rue Sainte Beuve, Notre Dame des Champs et à partir de 1906, rue du Vieux Colombier où elle ouvre son atelier. Dès 1888, elle accompagne régulièrement sa mère en cure à Bagnères-de-Bigorre. En 1889, Blanche vit en famille à Maubourguet où elle travaille et donne des leçons d’aquarelle à des élèves des environs. Elle envoie ses œuvres aux salons et c’est au cours de cette période qu’elle rencontre à Paris ses premiers succès. Pendant ses séjours parisiens, elle travaille dans l’atelier de Mme De Cool, puis dans une Académie où elle étudie le dessin tous les après-midi. En 1896, Blanche Odin rencontre Madeleine Lemaire, aquarelliste célèbre. Elle sera présentée à des écrivains, en quête d'illustrateur. En 1900, année de l’exposition universelle, Blanche a 35 ans. En ce début d’année, ses succès sont nombreux, elle est connue, reconnue dans les milieux artistiques et littéraires. Ses œuvres sont reçues à l’Exposition Universelle et elle est admise au salon en mars, elle expose au salon des Femmes peintres. Elle y vend 6 aquarelles. Elle meurt en 1957 âgée de 92 ans. Il semble qu'elle ait peint jusqu'à la fin de sa vie. Pour plus de détails sur sa vie et son oeuvre, voyez la belle page que lui consacre la ville de Bagnères-de-Bigorre où elle s'était installée définitivement en 1934. 



Blanche Odin est une artiste aujourd'hui reconnue. Ses aquarelles de bouquets de fleurs, ses roses notamment, déclenchent désormais la convoitise des amateurs dans les salles des ventes. Plusieurs résultats importants ont été constatés.




C'est apparemment chez Madeleine Lemaire que Blanche Odin rencontra Jules Lemaitre et sans doute Octave Uzanne qui lui commandèrent cette jolie édition entièrement illustrée de fleurs de toutes sortes et de tous coloris. Ce livre est une merveille à découvrir ou à redécouvrir. Le tirage restreint (210 ex.) fait qu'aujourd'hui ce livre se trouve difficilement.


Provenance : bibliothèque Paul Mirabaud, exemplaire imprimé à son nom. Descendant de Jacques Mirabaud, fils d'Henry Mirabaud et de Denise Adélaïde Paccard, lui-même associé-gérant de la Maison de banque familiale Mirabaud et Cie, il est régent de la Banque de France de 1907 à sa mort, président de la Société des Chargeurs Réunis, vice-président de la Compagnie des phosphates de Gafsa, administrateur de la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans, de la Compagnie du canal de Suez. Il est membre du diaconat de l'église réformée du Saint-Esprit, rue Roquépine (Paris), où il est enterré le 16 mai 1908. Il épouse Hélène Dollfus, fille de Charles Dollfus et d'Émilie Galline, le 8 janvier 1872, à Mulhouse. Sa fille Jeanne épouse le diplomate Robert de Billy.



Bon exemplaire, en feuilles, à relier.

Prix : 995 euros