mardi 31 juillet 2018

Jules Verne. L'île à hélice (1895). Edition originale dans sa reliure éditeur par A. Lenègre (dite "aux harpons"). Bel exemplaire.


Jules Verne.

L'île à hélice. Les Voyages extraordinaires. 80 illustrations par L. Benett dont 12 grandes gravures en chromotypographie, 1 carte en couleurs et 2 cartes en noir.

Bibliothèque d'éducation et de récréation, J. Hetzel et Cie, Paris, s.d. (1895)

1 volumes grand in-8 (28 x 19 cm) de 423 pages + 8 pages de catalogue (Catalogue D, 1895).

Reliure éditeur demi-chagrin rouge, dos à faux-nerfs orné dans les caissons, décor dit "aux harpons", plats de percaline, encadrement de filets à froid, gardes de moire ivoire, tranches dorées. Reliure signée A. Lenègre sur les plats (chaque plat est signé). Excellent état, très frais. Quelques infimes frottis aux second plat, coins très bien, tranches lingot (sans ressaut de cahiers), beau papier vélin, rares et très pâles rousseurs. Signet présnet. Nous dirions une note qualité de 8 à 9/10.


Edition originale. Premier tirage.

L'île à hélice a paru pour la première fois dans le Journal de toute la famille en 1895 puis en 2 volumes in-18 mis en vente le 16 mai 1895 pour le tome I et le 14 novembre 1895 pour le tome II. Cette édition au format grand in-8 destinée à être recouverte des cartonnages illustrés fut mise en vente le 21 novembre 1895.


"Quatre musiciens français visitent l'île artificielle de Standard Island, caprice de milliardaires américains. Opulente ville, campagne souriante, installations électriques futuristes, tout y est parfaitement capitaliste et arrogant, en contraste avec le naturel des îles et leurs populations primitives. Des pirates l'abordent, des fauves l'envahissent... Critique violente du capitalisme occidental" (présentation, édition Hachette, 1992).


Bel exemplaire qui mérite sa place au sein d'une collection de beaux Jules Verne.

Prix : 180 euros


Edouard Lamaignère. Les Corsaires Bayonnais (Bayonne). Rare édition originale de 1856 publiée à Bayonne. Exemplaire broché. Très bon état.


Edouard Lamaignère.

Les Corsaires Bayonnais, par Edouard Lamaignère, auteur de Bayonne et les chemins de fer.

A Bayonne, chez Mme Veuve Lamaignère, imprimeur, Au Bureau du journal le Courrier de Bayonne, 1856

1 volume in-12 (15,5 x 10,5 cm), broché de III-280 pages. Couverture en papier vert d'eau imprimée, vignette gravée sur bois au second plat. Exemplaire non coupé à l'exception de la page de titre. Bon papier vélin fin, pratiquement sans rousseurs. Quelques rousseurs sans gravité à la couverture, dos solide (partiellement fendillé en queue).

Edition originale.

"Comme il l’écrit lui-même, Édouard Lamaignère (1805-1861) est « un enfant de Bayonne » né dans une famille de négociants-armateurs et corsaires bayonnais. Orphelin de père à 5 ans, il fut élevé par son oncle maternel le Commandant Hiriart. c’est ainsi qu’il l’accompagnait dans les visites qu’il rendait à ses fidèles amis, corsaires comme lui, héros des combats navals de la Révolution et de l’Empire. Le plus disert était certainement le volubile Étienne Pellot ! Ensemble, ils se remémoraient leurs exploits qu’ils commentaient avec verve devant l’enfant attentif et ébloui… le souvenir de leurs aventures les faisait rêver et c’est ce rêve qu’Édouard Lamaignère nous invite à partager. [...] Édouard Lamaignère ne fait pas là œuvre romanesque, il témoigne sur ce monde disparu en journaliste talentueux qu’il est. Il publie de 1852 à 1856 une série de nouvelles dans une chronique hebdomadaire du Courrier de Bayonne dont il est rédacteur, chronique intitulée Scènes de la vie maritime. Il y fait revivre les ports animés des guerres de la Révolution et de l’Empire, campe les marins glorieux, hauts en couleur comme des images d’Épinal qui forçaient le blocus continental et combattaient la marine britannique. Édouard Lamaignère est un journaliste, mais il obéit à l’esthétique romantique, ses personnages vivent avec fougue des aventures épiques qu’il décrit avec lyrisme, son style est celui du roman d’aventure de son époque, son enthousiasme est contagieux et, comme lui nous admirons ses héros. Tout naturellement, les meilleures de ses nouvelles devinrent un livre édité en 1856 par l’imprimerie Lamaignère à Bayonne. C’est le premier livre écrit et publié à Bayonne sur ce sujet, et cet ouvrage remporte un tel succès qu’il est traduit et publié pour le public espagnol dès 1863 sous le titre Los Corsarios Bayonneses, traduction de Marcos Latasa, à l’imprimerie Lespès à Bayonne." (extrait de Madeleine Dupouy, Les Corsaires de Bayonne, présentation de l'édition). Cet ouvrage devenu rare a été réédité en 1927 illustré de bois gravés par Gustave Alaux.

Bon exemplaire de cette rare édition originale.

VENDU

lundi 30 juillet 2018

Atelier Louis Blériot (rue Henri-Chevreau, Paris). Vers 1920. Photographie originale argentique (Yvon photographe à St-Mandé). Rare cliché de l'intérieur des ateliers. Aviation. Aéronautique.


[Louis Blériot]

Très belle et très rare photographie originale ancienne (vers 1920) de l'intérieur de l'atelier Louis Blériot à Paris, rue Henri Chevreau.

Photo par Yvon à St-Mandé (cachet au verso)

Dimensions du tirage : 23 x 17 cm

Très bon état, bon contraste, sépia. Grand format.

Voir photo.

Filigrane NO COPY évidemment absent de la photographie originale vendue dans cette annonce.

Thème : avion aviation aéronautique industrie usine ouvriers atelier

Prix : 590 euros

vendredi 6 juillet 2018

Alfred de Musset. Brunelleschi. Oeuvres (1948-1949). Splendide exemplaire relié plein maroquin doublé de box (J. Lesage), enrichi d'une suite des 156 compositions en couleur, d'un dessin original signé et d'un essai des couleurs à l'aquarelle par l'artiste. Magnifique ensemble.


MUSSET (Aldred de) - BRUNELLESCHI (Umberto), illustrateur - LESAGE, (J.), relieur

ŒUVRES D'ALFRED DE MUSSET.

Au Moulin de Pen-Mur, 1948-1949 [imprimé sur les presses de Viglino]

12 volumes petits in-4 (21,5 x 15,5 cm) de 250/350 pages chacun environ (collationné complet), 156 compositions hors-texte mises en couleurs au pochoir d'après les dessins de Brunelleschi.

Reliure de l'époque plein maroquin noir à gros grain doublé de box rose et vert. Les premiers volumes sont doublés de box vert pistache tandis que les six derniers volumes sont doublés de box rose. Plats décorés de filets dorés formant encadrement avec fer volute dans les angles, dos lisses avec le nom de l'auteur, le titre et le nom de l'illustrateur dorés, tête dorée, doublure de box bord à bord, couvertures et dos des brochures originales conservés à l'état neuf. Somptueux ensemble de reliure de grand luxe exécuté par J. Lesage (reliures signées à l'or dans la marge inférieure des doublures). La suite et le dessin original sont conservés dans une boîte artistique plein papier avec rubans.

TIRAGE A 1.400 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI, 1 DES 200 SUR VÉLIN CHIFFON O. C. F. DES PAPETERIES DE FRANCE.



Dessin original signé Brunelleschi
(filigrane anti-copie présent sur cette photo)


NOTRE EXEMPLAIRE EST ENRICHI 

- D'UNE SUITE DES 156 COMPOSITIONS EN COULEURS
D'UN DESSIN ORIGINAL A LA MINE DE PLOMB AYANT SERVI A L'ILLUSTRATION SIGNÉ PAR BRUNELLESCHI
- DE L'ESSAI DE COLORIS A L'AQUARELLE PAR L'ARTISTE SUR TIRAGE EN NOIR.

 
Épreuve en noir aquarellée par Brunelleschi (non signé)
(filigrane anti-copie présent sur cette photo)





Cet ensemble est contenu dans une très jolie boîte de papier japonais décoré or sur fond noir, avec ruban, exécutée par un relieur. Quelques compositions de la suite en couleurs ont un faux-titre ou une courte citation imprimée au verso.

Les illustrations ont été rehaussées au pochoir par Renson Fils et la décoration typographique est de Roger-Schardner.

Cet ensemble complet en 12 volumes contient : Poésie : 1. Contes d’Espagne et d’Italie, Poésies diverses, Poésies complémentaires ; 2. Un spectacle dans un fauteuil, Namouna, Poésies posthumes, 3. Poésies nouvelles ; Prose : 1. Contes & nouvelles ; 2. Contes & nouvelles ; 3. Romans & nouvelles ; 4. La confession d’un enfant du siècle ; 5. Littérature & critique ; Théâtre : 1. Lorenzaccio, André del sarto, Les caprices de Marianne ; 2. La nuit vénitienne, On ne Badine pas avec l’amour, Barberine, Le chandelier, Il ne faut jurer de rien ; 3. Fantasio, Caprice, Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée, Louison, On ne saurait penser a tout, Carmosine ; 4. Bettine, La matinée de Don Juan, Faire sans dire, La quittance du diable, L`âne et le ruisseau, La servante du roi, Les derniers moments, Faustine, Le songe d`Auguste. Soit 3 volumes de Poésies, 5 volumes de Proses et 4 volumes de Théâtre.

 
Si cette édition des Œuvres de Musset n'est pas rare sur le marché, les exemplaires reliés avec autant de luxe en maroquin doublé et décoré ne doivent guère se compter que sur les doigts d'une seule main.

L'illustration profuse de Brunelleschi (156 compositions hors-texte) oscille entre érotisme et légèreté pour la plupart des compositions : la femme est magnifiée. Umberto Brunelleschi (1879-1949) meurt au moment où s'achève cette monumentale édition. Cet ensemble de compositions représente donc tout à la fois l'achèvement et l'apogée de sa carrière d'illustrateur du livre depuis près de 50 ans (il commence en 1900). Dans ce Musset on retrouve les influences florentines et celles des maîtres galants qui correspondent si bien à l'oeuvre du poète français.

Le Dictionnaire des relieurs français ayant exercé de 1800 à 1988 de Fléty donne uniquement une relieuse sous ce nom de Lesage, son prénom n'est pas même indiqué. Elle exerçait 34, rue du Cotentin à Paris entre 1948 et 1965 environ.

SOMPTUEUX ENSEMBLE.

Prix : 5.000 euros


Les vrayes centuries et prophéties de Nostradamus. Edition estimée de 1667. Bon exemplaire en reliure ancienne. « Les riches mourront de nombreuses fois » (Nostradamus).


Michel de NOSTREDAME dit NOSTRADAMUS

LES VRAYES CENTURIES ET PROPHÉTIES DE MAISTRE MICHEL NOSTRADAMUS, où l'on voit représenté tout ce qui s'est passé tant en France, Espagne, Italie, Allemagne, Angleterre, qu'aux autres parties du Monde. Revues et corrigées suivant les premières éditions imprimées à Avignon en l'an 1556 et à Lyon en l'an 1558. Avec la vie de l'auteur, et des observations sur ses prophéties.

A Amsterdam, Chez Daniel Winkeermans, 1667

1 volume in-12 (152 x 85 mm - Hauteur des marges : 147 mm) de (22)-186 pages.

Reliure de l'époque plein veau brun ancien, dos à nerfs orné, pièce de titre de maroquin rouge, gardes de papier marbré, tranches rouges. Extrémité des coiffes usées avec manque, mors frottés (épidermés en partie). Reliure solide et décorative. Intérieur frais. Quelques alinéas chiffrés au crayon en marge par un lecteur attentif. Complet.

NOUVELLE ÉDITION.



Cette édition estimée contient, outre les XII Centuries, les 141 "Présages tirez de ceux faits par M. Nostradamus és années mil cinq cens cinquante-cinq et suivantes." ainsi que les 58 "Autres Prédictions de M. Nostradamus pour les ans courans en ce siècle."

La première édition des Prophéties est publiée le 4 mai 1555 par l’imprimeur lyonnais Macé (Matthieu) Bonhomme. Plusieurs éditions sont considérées comme piratées ou antidatées, mais on admet en général que l'édition (augmentée) qui porte la date de septembre 1557 fut réellement publiée du vivant de Nostradamus. L'existence d'une édition de 1558 est moins sûre, aucun exemplaire n'ayant survécu. Le livre est partagé en Centuries, une centurie étant, théoriquement, un ensemble de cent quatrains. La septième centurie resta toujours incomplète. La première édition, pleine de références savantes, contient 353 quatrains prophétiques, la dernière, publiée deux ans après la mort de Nostradamus, 942 – soit 58 quatrains de moins que les 1000 qu'il avait annoncés (« parachevant la milliade »). Nostradamus affirmait volontiers avoir appliqué toute une série de procédés divinatoires, parmi lesquels la « fureur poëtique », ou le « subtil esprit du feu » de l'oracle de Delphes ; l'« eau de l'oracle de Didymes » ; l'« astrologie judiciaire » (l'art de juger de l'avenir d'après le mouvement des planètes, mais Nostradamus se disait « astrophile » plutôt qu'astrologue) ; les « sacrées Écritures », ou les « sacrées lettres » (bien qu'il n'ait probablement pas possédé une Bible telle quelle, interdite à l'époque aux laïques : il en aurait utilisé des extraits trouvés dans Eusèbe, Savonarole, Roussat et le Mirabilis Liber) ; « la calculation Astronomique », ou la « supputation des âges », selon de prétendus cycles datant d'Ibn Ezra et de bien avant (Nostradamus prétend arrêter ses prédictions à l'an 3797) ; et le « songe prophétique » ou l'« incubation rituelle ». Il est cependant douteux qu'il ait vraiment utilisé ces procédés, car il semble se contredire là-dessus (par exemple en rattachant une même prophétie à plusieurs procédés), et il est plus probable que sa méthode principale était la projection dans le futur de prophéties préexistantes et de récits historiques, méthode dont il ne dit presque rien, mais dont l'existence est rendue quasi certaine par un nombre considérable de rapprochements faits depuis le XVIIIe siècle jusqu'à nos jours. (source : Wikipédia).

On s'amusera de quelques interprétations des Centuries prédictives pour l'année 2016 et années suivantes (interprétations diverses de commentateurs modernes) : Une guerre commencera entre les deux grandes puissances mondiales et durera pendant une période de 27 ans. Un moment de grande violence coïncide avec l’apparition d’une comète dans le ciel. Un terrorisme nucléaire et des catastrophes naturelles vont frapper notre planète lorsqu’une planète géante se rapprochera de la Terre. - Le plus grand tremblement de terre dans l’histoire va se produire, affectant particulièrement la région ouest des État-Unis, et sa puissance se fera ressentir dans divers pays à travers le globe. - « Les riches mourront de nombreuses fois » - Une grande révolte supprimera toute imposition pour toujours. Nostradamus écrit: « Les gens refuseront de payer ‘l’impôt au roi’. Et ce jour-là, nombreux célébreront la liberté dans un pays où les taxes sont sans pitié. Certains personnes pensent que ça pourrait être la fin de la royauté dans beaucoup de pays européens où la monarchie persiste. - etc. Je vous laisse choisir et imaginer la suite de notre monde selon Nostradamus.

Provenance : Carmeli Cadomensis (Carmes de Caen, avec ex libris manuscrit à la plume sur la page de titre). Cachet ancien à l'encre rouge (bibliothèque SABATIER).

Références : Dorbon n°3274 ("édition estimée") ; Chomarat et Laroche, n°243 ; Benazra, p.240 ; Caillet, n°8081.


BON EXEMPLAIRE DE CETTE ÉDITION ANCIENNE ESTIMÉE.

Prix : 850 euros



Octave Uzanne. L'Ecole des Faunes. Contes de la Vingtième année. Bric-à-Brac de l'Amour - Calendrier de Vénus - Surprises du Cœur. Décorations en camaïeu par Eugène Courboin. Frontispice de D. Vierge, interprété à l'eau-forte par F. Massé. Reliure signée de René Kieffer. Bel exemplaire.

 
Octave UZANNE - Eugène COURBOIN, illustrateur

L’ÉCOLE DES FAUNES. FANTAISIES MULIÉRESQUES. CONTES DE LA VINGTIEME ANNEE. Bric-à-Brac de l'Amour - Calendrier de Vénus - Surprises du Coeur. Par Octave Uzanne, décorations en camaïeu par Eugène Courboin. Frontispice de D. Vierge, interprété à l'eau-forte par F. Massé.

Paris, Librairie contemporaine H. Floury, 1896

1 volume grand in-8 (27,5 x 18 cm) de VIII-300-(2) pages. 30 compositions mises en couleur par Eugène Courboin (pochoirs). 1 frontispice à l'eau-forte. 1 tirage de couverture sur papier de Chine (essai non retenu pour servir de couverture).

Reliure de l'époque demi-maroquin brun à larges coins, dos à 3 faux-nerfs richement orné aux petits fers avec mosaïque de maroquin vert, tête dorée, relié sur brochure (non rogné), couvertures vertes imprimées or conservées (très fraîches). Rousseurs au tirage de la couverture sur papier de chine et au faux-titre. Exemplaire très frais, finement relié. Reliure signée RENÉ KIEFFER (étiquette). Petites marques aux coins sans gravité. Petit défaut de dorure au dos (le V de Vingtième est en grande partie mal doré).


TIRAGE A 700 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI, 1 DES 660 EXEMPLAIRES SUR VÉLIN SATIN D'ÉCOSSE.

Le tirage est composé de 660 exemplaires sur vélin satin d’Écosse et de 40 exemplaires sur Japon.

Ce volume contient les textes de jeunesse les plus personnels de l'auteur que sont les trois opus sur les femmes, l’amour et les folies amoureuses de jeunesse que sont : Le Bric-à-Brac de l’Amour (publié pour la première fois le 5 décembre 1878), Le Calendrier de Vénus (publié pour la première fois le 31 janvier 1880) et Les Surprises du Coeur (publié pour la première fois le 20 juin 1881). Uzanne est âgé de 27 ans à peine quand il rédige le premier et de 30 ans pour le dernier. Ces trois ouvrages lui tiendront tellement à cœur qu’il les rééditera réunis sous un seul volume intitulé L’école des Faunes, Contes de la vingtième année (Paris, H. Floury, 1896 – bien que l’achevé d’imprimer soit daté du 19 août 1895). Ces textes sont alors magistralement illustrés par Eugène Courboin et sont l'expression d'un superbe symbolisme flamboyant.


Provenance : ancienne collection Bertrand hugonnard-Roche, avec son monogramme BHR (2013) à l'encre de Chine.


BEL EXEMPLAIRE.

Prix : 800 euros


John Cleland. Mémoires de Fanny Hill traduit de l'anglais par Isidore Liseux (1906). Contrefaçon Hirsch. Edition peu commune de ce texte libertin.


John Cleland.

Mémoires de Fanny Hill par John Cleland (XVIIIe siècle) entièrement traduit de l'anglais par Isidore Liseux.

Réimpression textuelle de l'édition de Paris, 1887. Paris, MIMVI (1906).

2 volumes petits in-8 (19,5 x 12,5 cm), brochés de (2)-157 et (2)-166 pages. Couvertures rempliées factices en papier vergé crème, dos muets (seule la tomaison y figure à l'encre). Couvertures légèrement salies, intérieur frais sans rousseurs. Ensemble complet en 2 volumes qui mériterait une reliure de qualité.

Référence : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1880 et 1920, n°525. Pia, Les Livres de l'Enfer, 853.

Contrefaçon de l'édition donnée sous la même date et avec la même pagination par C. Hirsch et imprimée par E. Kapp. Le tirage n'est pas indiqué (probablement moins de 500 ex.). Elle doit dater de 1906 ou peu de temps après d'après Dutel. Elle est imprimée sur un joli papier vélin glacé crème. Dutel signale qu'elle est habituellement enrichie d'une suite de 12 eaux-fortes de Martin Van Maele (qui ne se trouve pas dans le présent exemplaire). Le fleuron de titre est identique à celui du titre de la contrefaçon de l'édition Hirsch d'Un été à la campagne.

Les Mémoires de Fanny Hill ont été rédigés en 1749 dans l'Angleterre puritaine. Aussitôt condamné par l'église pour outrage aux bonnes mœurs et à la religion, il restera jusqu'à aujourd'hui un des classiques de la littérature érotique.



Bon exemplaire de cette édition peu commune, probablement tirée à petit nombre. A relier.

Prix : 300 euros

jeudi 5 juillet 2018

Alfred Delvau, Paul Arène, Alphonse Daudet, Jean du Boys, Jules Renard. Le Parnassiculet Contemporain. Recueil de vers nouveaux précédé de l'Hôtel du Dragon-Bleu et orné d'une très-étrange eau-forte (1872).


Collectif. [Paul Arène, Alphonse Daudet, Jean du Boys, Alfred Delvau, Jules Renard]

Le Parnassiculet Contemporain. Recueil de vers nouveaux précédé de l'Hôtel du Dragon-Bleu et orné d'une très-étrange eau-forte. Deuxième édition augmentée de neuf pièces inédites non moins surprenantes que les premières, attribuées aux mêmes auteurs et découvertes après leur mort.

Paris, Librairie Centrale J. Lemer, 1872

1 plaquette in-12 (19,5 x 13 cm), broché de 52 pages. Frontispice à l'eau-forte tiré sur papier de Chine contrecollé. Couverture illustrée d'un dragon, imprimée en sépia et rouge (couverture très fragile en parchemin végétal, bien conservée malgré quelques petites fissures marginales). Intérieur frais imprimé sur beau papier de Hollande.

1 des 500 exemplaires sur Hollande.

Il a été tiré en outre 10 exemplaires sur papier de Chine et 20 exemplaires sur papier de diverses couleurs.


La première édition de ce recueil de poésies date de 1867. On y trouve des textes de Paul Arène, Alphonse Daudet, Jean du Boys, Alfred Delvau, Jules Renard, aucun n'est signé. Ce recueil est une parodie publiée en réaction au mouvement parnassien de Catulle Mendès et à la sortie du Parnasse Contemporain qui venait de paraître chez Lemerre. L'étrange-eau-eau-forte (par Delor) représente une femme nue alanguie sur le sol, ivre des fumées d'opium sortant d'un narguilé placé à côté d'elle, un chat noir hirsute épiant la scène. Les neuf pièces inédites qu'on trouve à la fin ne sont pas signées.


Très bon exemplaire proche de l'état de parution, avec la très-étrange eau-forte en parfait état, sans rousseurs.

Prix : 260 euros


mercredi 4 juillet 2018

Pierre Roussel. Système physique et moral de la femme, suivi du Système physique et moral de l'homme, et d'un fragment sur la sensibilité (1813). Bel exemplaire avec les figures en couleurs. Supra-libris "Azélie Legendre".


Pierre Roussel. J.-L. Alibert.

Système physique et moral de la femme, suivi du Système physique et moral de l'homme, et d'un fragment sur la sensibilité, par Roussel, précédé de l’Éloge historique de l'Auteur par J.-L. Alibert, Médecin de l'Hôpital Saint-Louis et du Lycée Napoléon. Sixième édition, ornée de deux gravures, et augmentée, 1° d'une Notice sur Mme Helvétius ; 2° d'une Note sur les Sympathies ; de doutes historiques sur Sapho, pièces qui n'avaient pas encore été réunies.

A Paris, chez Caille et Ravier, 1813

1 volume in-8 (21 x 13 cm) de LX-410 pages. Frontispice et deux gravures rehaussées à l'époque en couleurs (aquarelle).


Reliure de l'époque plein veau raciné, dos lisse orné, roulette dorée en encadrement des plats, tranches dorées, supra libris doré "Azélie Legendre". Reliure légèrement frottée, deux coins usés, cachets et tampons à l'encre violette sur le faux-titre. Intérieur assez frais malgré quelques rousseurs et salissures. Les trois gravures ici exceptionnellement mises en couleurs sont superbes.


Ouvrage paru pour la première fois en 1775 (partie consacrée à la femme uniquement) et devenu depuis un bestseller du genre. La première partie et la deuxième partie contient ce qui traite des différences générales qui distinguent les deux sexes : idée générale, des parties solides qui servent de base au corps de la femme, parties sensibles, fluides du corps de la femme, tempérament propre, altérations du corps et du tempérament de la femme, des organes de la génération, du flux périodique et menstruel chez la femme, de l'imagination de la mère sur l'enfant, de la grossesse, de l'accouchement, de l'allaitement. Le Système physique et moral de l'homme est construit sur le même plan que celui de la femme.


Pierre Roussel (1742-1802), né à Dax et mort à Châteaudun, était médecin et journaliste. L'auteur eut une approche différente du corps et de l'esprit de la femme dans un siècle qui ne laissait encore aucune place à la psychophysiologie. Evidemment la plupart des considérations avancées par Roussel sont aujourd'hui largement dépassées mais elles marquent néanmoins une avancée dans la compréhension du sujet.


"Si la force est essentielle à l'homme, il semble qu'une certaine faiblesse concoure a la perfection de la Femme. Cela est encore plus vrai au moral qu'au physique : la résistance irrite le premier ; l'autre, en cédant, ajoute l'apparence d'une vertu à l'ascendant naturel de ses charmes, et fait par là disparaître la supériorité que la force donne a l'homme." (extrait).

Bel exemplaire avec les gravures coloriées (rare) provenant de la bibliothèque d'une femme.

Prix : 280 euros


mardi 3 juillet 2018

Fr.-R. de Chateaubriand. Le Conservateur (1818-1820). Collection complète en 78 livraisons (6 vol. in-8) en cartonnage d'époque à la fleur de lys. Très bon exemplaire. Journal ultra-royaliste.


François-René de Chateaubriand, Fiévée, Marie-Barthélémy de Castelbajac, le comte O'Mahony, le vicomte de Bonald, l'abbé de Lamennais, Villèle, Charles-Marie d'Irumberry de Salaberry, et Joseph Fiévée, etc.

Le Conservateur.

Paris, Au bureau du Conservateur, chez Le Normant Fils, 1818-1820. De l'imprimerie de Le Normant (Rue de Seine).

6 volumes in-8 (20 x 13,5 cm) de 632, 656, 624, 640, 632 et 640 pages.

Cartonnage strictement de l'époque plein papier vert amande, dos lisses ornés de filets dorés et de fleurs de lys dans les caissons, titres et tomaisons dorés. Reliures en bon état d'usage avec les dos brunis et les coins émoussés (petit accroc à l'extrémité de la coiffe supérieure du dernier volume), petit fendillements du papier de couverture aux mors, sans incidence sur la solidité de l'ensemble, plats et dos plus ou moins frottés. Intérieur frais malgré les rousseurs habituelles. Bon papier chiffon (assez fin).

Tirage unique et complet de ce périodique "ultra-royaliste".



Ensemble bien complet de tout ce qui a paru de ce périodique ultra-royaliste dirigé par Chateaubriand et quelques amis liés à la cause monarchique. Soit au total 78 livraisons imprimées d'octobre 1818 à mars 1820. La devise de ce journal est imprimée en exergue de chaque page de titre : "Le Roi, la Charte et les Honnêtes Gens." Les auteurs dénonçaient principalement la politique du gouvernement d'Armand Emmanuel du Plessis de Richelieu puis celle d'Élie Decazes, accusés de défendre des intérêts révolutionnaires mettant en péril la Charte de 1814. Dans ses Mémoires d'Outre-tombe, Chateaubriand estime que la "révolution opérée par ce journal fut inouïe : en France, il changea la majorité dans les Chambres ; à l'étranger il transforma l'esprit des cabinets". Le Conservateur a cessé de paraître en 1820, afin de protester contre le projet de loi sur le rétablissement de la censure.



"En résumé, c'est dans ce recueil justement célèbre, foyer ouvert à tous les regrets, à tous les ressentiments à toutes les exagérations des ultra, qu'il faut surtout chercher la politique royaliste pendant les dix-huit mois qu'il vécut. A sa dissolution, quelques-uns île ses rédacteurs, en tête desquels était Lamennais, fondèrent Le Défenseur, journal religieux, politique et littéraire. 1er mars 1820-11 oct. 1821. 6 vol. in-8°. Cette nouvelle feuille devint le champion ardent, passionné et pour ainsi dire officiel de la philosophie de Lamennais. Il y eut pour collaborateurs MM. de Bonald, Saint-Victor, Genoude, le cardinal de la Luzerne, Lamartine, etc." (Hatin, p. 340).

"Quant à nous, nous ne craignons rien. Nos principes sont ceux de la religion, de l'ordre et de la justice : tôt ou tard nous triompherons avec ces principes. La vérité renversera toujours l'édifice de l'erreur et du mensonge. Partout où le paganisme avait placé ses faux dieux, le ciel envoya un destructeur; chaque temple païen vit un Barbare armé à ses portes. La Providence n'arrêta la torche et le levier que quand la race infidèle fut changée : alors une croix s'éleva sur les monuments, et tout fut dit." (Chateaubriand, extrait du Conservateur).



Références : Hatin, Bibliographie historique et critique de la presse périodique française etc., pp. 338-340.

Intéressant exemplaire conservé dans un encore-élégant et fragile cartonnage de l'époque, crânement décoré à la fleur de lys.

Provenance : aucune (personne n'ayant eut l'audace d'y laisser son nom ...).

Très bon exemplaire bien complet.

Prix : 950 euros



Zoé Gatti de Gamond. Des devoirs des femmes, et des moyens les plus propres d'assurer leur bonheur (1836). Édition originale rare. "[...] dans les classes plus aisées et plus éclairées, le sort des femmes est dans leurs propres mains, et c'est à elles qu'il appartient de réformer leur position sociale."


Zoé Gatti de Gamond.

Des devoirs des femmes, et des moyens les plus propres d'assurer leur bonheur, par Mme Gatti de Gamond.

Bruxelles, L. Hauman et Cie, 1836 [imprimerie de L. Schapen]

1 volume in-12 (16,3 x 10,5 cm) de (2)-III-186-(1) pages.

Reliure de l'époque demi-basane caramel à petits coins, dos lisse orné de faux-nerfs dorés, roulettes dorées. Intérieur frais. Papier vélin. A noter 3 petites perforations qui ont été faites une sur le premier plat avec un objet pointu (aiguille ? clou ?) en bordure supérieure, dont 2 traversent la première moitié du volume, une dans la marge supérieure, l'autre en extrême bord extérieur des feuillets (les feuillets de la première moitié du volume seulement), sans gravité (voir photo de la page de titre ci-dessous). Coins légèrement frottés. Belle reliure décorative et restée fraîche.

Édition originale.


Cet ouvrage est dédié par l'auteur à sa sœur Aline. Il a été publié suite à l'accueil bienveillant qu'avait reçu son ouvrage sur la condition des femmes. Il s'agit selon l'auteur de l'application des principes posés dans ce livre. Elle traite ici comme dans l'ouvrage précédent de la condition des femmes et de leur éducation. "Mais dans le premier je ne faisais guère que l'exposé critique de leur condition, et des malheurs qui y sont attachés, , écrit-elle. Dans celui-ci j'y cherche le remède, et le trouve uniquement, comme je l'avais indiqué, dans une éducation qui nous porte à la vertu, soit qu'elle vienne de nous-mêmes ou d'autrui. [...]."


Zoé Charlotte de Gamond est née le 11 février 1806 à Bruxelles où elle est morte le 28 février 1854. Éducatrice et féministe belge, elle aura toujours prôné l'émancipation des femmes par l'éducation. Les préceptes qu'elle avance afin de libérer les femmes d'une servitude difficilement concevable aujourd’hui pourraient faire sourire nos féministes. Dieu est très présent tandis qu'elle estime que « les femmes sont faites pour être épouses et mères ». Elle suit tout d'abord les doctrines de Saint-Simon. A la fin des années 1830 elle commente Fourier dans un ouvrage intitulé « Fourier et son système ». Avec le soutien d'un riche fouriériste anglais, Arthur Young, elle acheta, en septembre 1841, un monastère en Bourgogne, à Saint-Nicolas-lès-Cîteaux, l'abbaye de Cîteaux, afin d'y établir un phalanstère dont elle avait imaginé l’aspect théorique dans la réalisation d’une commune sociétaire, d’après la théorie de Charles Fourier. Ce phalanstère qui fonctionna jusqu'en 1846, s'avéra être un désastre financier. En effet, le phalanstère était conçu pour accueillir 600 personnes, mais, début 1843, il n’en abritait que 167. Le couple De Gamond ainsi ruiné, retourne à Bruxelles où il vivra une vie de gêne et de privation. Zoé sera même amenée à demander de l’aide à son entourage pour subvenir à ses besoins essentiels. Néanmoins, elle n’abandonnera pas son projet de réformer la condition des femmes. Grâce au soutien de Charles Rogier, Zoé de Gamond fut nommée inspectrice des écoles maternelles, primaires et normales. Cette fonction mettra temporairement fin à ses difficultés financières. Elle meurt à l'âge de 48 ans.


Ses convictions religieuses fortes, la morale stricte et les vertus qu'elle demande aux femmes de mettre en oeuvre chaque jour de leur vie, ne doivent pas faire oublier que son objectif principal est de libérer la femme de l'ignorance qui la maintient alors en état d'esclavage total vis-à-vis de son milieu familial, aussi vis-à-vis la société qui l'entoure.

Elle précise elle-même que son livre ne s'adresse aux femmes de la classe du peuple : "Quelle est aujourd'hui l'éducation, la règle de conduite, la destinée commune des femmes ? nous ne parlerons pas ici des femmes de la classe du peuple, élevées dans l'abrutissement et la misère, exploitées, corrompues, sans soutien, sans recours, traînant péniblement la vie, et courbées jeunes sous le poids d'une vieillesse prématurée. Il y aurait trop à dire sur ce sujet, et comme la misère est le premier des maux de cette classe, c'est surtout au législateur à y porter remède ; tandis que dans les classes plus aisées et plus éclairées, le sort des femm   es est dans leurs propres mains, et c'est à elles qu'il appartient de réformer leur position sociale." (extrait).

Bel exemplaire en condition d'époque de ce livre rare.

Prix : 480 euros


lundi 2 juillet 2018

Théophile Gautier. Le roman de la momie. Illustrations par Uzelac (1947). 1 des 26 exemplaires d'artiste avec suite en noir des 14 hors-texte et une suite de 8 études érotiques en noir. Bel exemplaire.


Théophile Gautier. Uzelac, illustrateur.

Le roman de la momie. Illustré par Uzelac.

Paris, Eryx, 1947

1 volume in-4 (28 x 23 cm), en feuilles, 242-(1) pages, sous emboîtage cartonné de l'éditeur, couverture illustrée sur le premier plat d'une composition en relief ( du plu bel effet). 14 illustrations hors-texte aquarellées au pochoir, avec une suite de 14 épreuves en noir et 8 compositions érotiques en noir (études non retenues). Excellent état de l'ensemble. Le volume est resté conservé sous couverture translucide en rhodoïd fin. Légers frottements et marques à l'emboîtage.



Tirage à 781 exemplaires dont 695 mis dans le commerce. 60 exemplaires hors-commerce sur vélin d'Arches et 26 exemplaires sur vélin chiffon de Renage.

Celui-ci, 1 des 26 exemplaires (exemplaires d'artistes) sur vélin de Renage, enrichi d'une suite en noir des 14 hors-texte et d'une suite de 8 études érotiques en noir.



"Dans la lignée d'Une nuit de Cléopâtre, Théophile Gautier a composé Le Roman de la Momie comme une rêverie orientaliste, mais fondée sur une solide documentation. Il s'est en particulier beaucoup inspiré du savant ouvrage d'Ernest Feydeau, Histoire des usages funèbres et des sépultures des peuples anciens (1858). Le Roman de la Momie parut d'abord en feuilleton dans le Moniteur universel, du 11 mars au 16 mai 1857, puis chez Hachette en 1858. Gautier n'avait alors pas encore visité l'Egypte. Lorsqu'enfin il eut l'occasion de s'y rendre, en 1869, pour l'inauguration du canal de Suez, un accident stupide le cloua dans sa chambre du Caire : il n'eut jamais l'occasion de voir de ses yeux les merveilles thébaines auxquelles il avait si longtemps rêvé... Un lord anglais découvre la momie d'une jeune fille et en tombe amoureux. Un papyrus placé dans la tombe, conte l'histoire de la mystérieuse "endormie"... À Thèbes, en Égypte, au temps de Moïse, Tahoser, jeune et séduisante Égyptienne brûle d'amour pour Poëri, un bel inconnu. Mais Poëri appartient au peuple esclave des Hébreux et aime Ra'hel. Tahoser en a le coeur brisé... Pendant ce temps, Pharaon la poursuit d'un amour dont elle ne veut pas..." (présentation éd. moderne Librio éd., 2003).



Bel exemplaire tel que paru du tirage d'artiste avec suite supplémentaire et suite libre.

Prix : 380 euros



dimanche 1 juillet 2018

Napoléon Bonaparte / Napoléon Premier. Guerres de la Révolution Française et de l'Empire : Victoires, conquêtes, désastres, revers et guerres civiles des français de 1792 à 1815. 27 volumes in-8. Edition originale. Plus de 100 cartes et plans de batailles et sièges.


COLLECTIF [Une société de militaires et de gens de lettres]

VICTOIRES, CONQUÊTES, DÉSASTRES, REVERS ET GUERRES CIVILES DES FRANÇAIS, DE 1792 A 1915, par une société de militaires et de gens de lettres.

Paris, C. L. F. Panckoucke, éditeur [imprimerie de C. L. F. Panckoucke], 1818-1821

27 volumes in-8 (21 x 13 cm), 350 à 450 pages par volume environ. Très nombreuses cartes et plans de batailles, villes, sièges, etc (plus de 100 cartes et plans).

Reliure plein veau marbré de l'époque pour les 17 premiers volumes. Les 10 volumes suivants sont restés brochés. Reliures en bon état, décoratives, malgré quelques petits frottements ou manques sans gravité. Les volumes brochés sont en bon état, coins roulés de quelques feuillet au début et à la fin, couvertures légèrement salies. Intérieur très frais, beau papier vergé chiffon.

Ensemble bien complet des cartes et plans. Le tome 27 et dernier contient les fac-similés des écritures de Napoléon, des généraux et divers. Les tomes 25 et 26 sont une table alphabétique.

ÉDITION ORIGINALE.

PLUS DE 100 CARTES ET PLANS DE SIÈGES, BATAILLES, ETC.


Ouvrage édité en souscription (la liste des souscripteurs se trouve reliée à la fin du dernier volume).

"Un grand nombre d'officiers généraux et supérieurs ont bien voulu répondre à l'invitation que nous leur avons adressée pour concourir à élever ce monument à la gloire militaire des Français. [...] Plusieurs officiers du génie nous ont adressé des plans sur les sièges, batailles et combats. [...] Depuis longtemps, les peuples européens avaient perdu le souvenir des grandes invasions. Mais la révolution française, en brisant tous les liens qui unissaient les Etats entre eux, rompit tout-à-coup cet équilibre que les cours avaient eu tant de peine à établir, et qui faisait leur plus grande sûreté. Unies contre la France seule, ces mêmes cours donnèrent au peuple magnanime qu'elles voulaient punir, un funeste exemple, et lui inspirèrent le désir d'une vengeance qui resta longtemps sans être assouvie. La nation française, irritée par les efforts mêmes employés pour la comprimer, donne à sa force militaire une extension immense, fait déborder ses soldats dans toutes les contrées à la fois, et paraît ne vouloir mettre bas les armes que lorsqu'elle aura fait des peuples vaincus des amis ou des sujets. [...]" (prospectus)



TRÈS BON EXEMPLAIRE.

Prix : 1.950 euros