vendredi 23 septembre 2022

Le Cabinet Satyrique ou Recueil Parfait des vers piquans et gaillards de ce temps. Tiré des secrets cabinets des sieurs de Sigognes, Regnier, Motin, Berthelot, Maynard, et autres des plus signalés Poètes de ce siècle. 1666 [Leyde, Hackius]. Superbe exemplaire relié par Trautz-Bauzonnet. De la bibliothèque du bibliophile dauphinois Auguste Génard. Bijou bibliophilique.


[COLLECTIF] [MM. Sigognes, Régnier, Motin, Berthelot, Maynard, Du Bellay, Ronsard, de l'Espine, de la Ronce, etc.]

LE CABINET SATYRIQUE ou Recueil Parfait des vers piquans et gaillards de ce temps. Tiré des secrets cabinets des sieurs de Sigognes, Regnier, Motin, Berthelot, Maynard, et autres des plus signalés Poètes de ce siècle. Dernière édition, revue, corrigée et de beaucoup augmentée

1666, S. l. n. n. [Marque à la sphère, Leyde, Hackius]

2 tomes reliés en 1 volume in-12 (127 mm | Hauteur des marges : 124 mm) de 351-(9) et 343-(5) pages.

Reliure plein maroquin vermillon, dos à nerfs richement orné aux petits fers dorés, triple-filet doré en encadrement des plats, double-filet sur les coupes, tranches dorées sur marbrure, jeu de filets et roulettes dorées en encadrement intérieur des plats, doublure et gardes de papier peigne (reliure signée TRAUTZ-BAUZONNET, vers 1870). Exemplaire parfaitement conservé.

Très jolie édition imprimée par les Hackius de Leyde qui se joint à la collection des Elzévier.


Dans l'Avertissement, l'imprimeur déclare quelle a été son intention de rassembler en bon ordre toute la poésie satyrique française. Et il ajoute : "Je t'avertis aussi, curieux lecteur, qu'ayant ce présent livre tu n'as que faire de rechercher le recueil des vers satyres, les Satyres du sieur Regnier, pour avoir ce mélange qui est en suite, les Muses gaillardes, ny les Satyres Bastardes (d'Angoulevent)." Les Satyres de Regnier sont en effet réimprimées dans leur entier dans leur ordre à la fin du tome II (pp. 193 à 323).

"Le Cabinet satyrique porte peut-être au sommet l'érotisme littéraire du XVIIème siècle français" (Dictionnaire des Œuvres érotiques, pages 77 et78).








On trouve dans ce recueil moult culs, cons, vits ou autres cocus. On peut y lire les vers les plus gaillards et les plus libres de la poésie française de la fin du XVIe siècle au début du XVIIe siècle. Les histoires de veuves, de jeunes jouvencelles, de vieillards libidineux et aultres valets coquins ou coquines servantes justifiées tant par devant que par derrière ...


Provenance : de la bibliothèque du bibliophile dauphinois Auguste Génard (1819-1908) avec son ex libris doré sur fond rouge "au dauphine pâmé". Ce précieux volume était le n°365 de la vente de 1882 (il fut adjugé 300 francs or). Sa très riche bibliothèque fut mise aux enchères en de nombreuses vacations entre 1882 et 1886. « Collection importante de beaux livres en fort belle condition d’exemplaires et de reliures. Catalogue très bien fait, et rédigé avec un soin digne d’éloges, par M. Albert Ravanat, libraire de Grenoble. Cette vente aurait pu, en temps opportun, donner un résultat plus brillant et aurait dû avoir alors un succès grand et mérité. Mais l’époque était mal choisie, l’esprit des amateurs et des libraires de Paris était en Angleterre où l’on exposait la deuxième partie de la bibliothèque Beckford, c’est-à-dire une vente de cinq cent mille francs de livres précieux ! » (Bulletin du bibliophile et du bibliothécaire. Paris, Léon Techener, 1883, p. 20). Auguste Genard est decedé le 4 mai 1908 à Grenoble. Lire à propos de ce bibliophile l'article de M. Jean-Paul Fontaine, Histoire de la Bibliophilie, Auguste Genard (1819-1908), maître gantier à Grenoble (en ligne, publié le 15 août 2022).

Références : Willems, Les Elzévier, n°1750 (p. 471). "Cette édition assez jolie (...) sort positivement de l'officine des Hackius à Leyde. Elle est copiée textuellement sur celle de Paris, Ant. Lestoc, 1620 (...) Mais elle contient de plus toutes les satires de Regnier, imprimées à part et dans leur ordre à la fin du volume (...) Les beaux exemplaires de ce livre sont rare et fort recherchés." (Willems, 1705) ; Catalogue de la librairie Morgand (plusieurs numéros concernant cette édition alors très représentée : en maroquin citron de Trautz-Bauzonnet (350 francs) ; en maroquin de Cuzin (450 francs) ; en vélin époque (400 francs) ; Librairie Théophile Belin (année 1891, n°379, marqué 350 francs), relié par Trautz-Bauzonnet en maroquin rouge (il semble s'agir de notre exemplaire, la reliure et la hauteur des marges correspond) : "Jolie édition de ce livre rare, sortie de l'officine des Hackius de Leyde. C'est une copie textuelle de l'édition de Paris, Ant. Lestoc, 1620, in-12, dont elle donne l'avertissement, mais elle contient de plus toutes les Satyres de Regnier imprimées à la fin du second volume".









Superbe exemplaire de ce bijou bibliophilique parfaitement établi par l'un des plus prestigieux relieur du XIXe siècle.

Prix : 4.500 euros

mercredi 21 septembre 2022

La Bible illustrée dite de Royaumond (1686) avec 267 vignettes gravées à l'eau-forte à mi-page. Exceptionnel exemplaire relié à l'époque en maroquin décoré à la Du Seuil. Bel exemplaire très bien conservé. Rare dans cette luxueuse condition.

ROYAUMOND ou ROYAUMONT, Prieur de Sombreval (i.e. Le Maistre de Sacy ? Nicolas Fontaine ?).

L'Histoire du vieux et du nouveau testament, avec des explications édifiantes, tirées des Saints Pères pour régler les mœurs de toutes sortes de conditions, dédiée à Monseigneur le Dauphin, par le Sieur de Royaumond Prieur de Sombreval. Edition nouvelle, enrichie de figures en taille-douce.

Suivant le copie imprimée à Paris, chez Pierre Le Petit, imprimeur-libraire, 1686 [A Amsterdam chez la Veuve de Schippers, 1686]

2 parties reliées en 1 fort volume in-12 (16,8 x 10,5 cm - Hauteur des marges : 160 mm) de (14)-656-(6) pages, y compris un frontispice gravé à l'adresse de la Veuve de Schippers, la page de titre (avec vignette à l'eau-forte), l'épître à Monseigneur le Dauphin (signée Royaumond), l'Avertissement, l'Approbation des Docteurs (octobre 1669), le corpus "Bible", la Table et le Privilège du Roi (achevé d'imprimer à la date du 28 décembre 1669). Collationné complet. Une figure est tirée tête-bêche. Deux autres figures sont recouvertes d'un tirage contrecollé (d'origine).

Reliure strictement de l'époque plein maroquin vieux rouge, dos richement orné aux petits fers dorés, plats décorés à la Du Seuil, roulette dorée sur les coupes et en encadrement intérieur des plats, doublures et gardes de papier peigne, tranches dorées sur marbrure. Exemplaire d'une belle fraîcheur absolument non restauré.

Nouvelle édition.

267 vignettes à l'eau-forte à mi-page (7,5 x 5,7 cm environ). 183 figures pour l'Ancien Testament et 84 figures pour le Nouveau Testament.









Cette Bible populaire a été réimprimée de très nombreuses fois depuis 1669 jusqu'au XIXe siècle. Les éditons illustrées sont recherchées pour la beauté des vignettes. Il existe des tirages au format in-4. Nous avons ici un exemple d'édition portative faite sur l'édition de Paris à Amsterdam par la Veuve de Schippers. Donnée au Sieur de Royaumond (ou Royaumont) elle est désormais donnée à Le Maistre de Sacy ou encore à Nicolas Fontaine. Ces deux auteurs, jansénistes, ont probablement donné ce texte alors qu'ils étaient emprisonnés à la Bastille. 








Si cette Bible en images n'est pas rare, les exemplaires reliés à l'époque en beau maroquin décoré, comme ici, le sont incontestablement. C'est ce qui doit faire rechercher ces exemplaires d'exception, surtout lorsqu'ils sont parfaitement conservés.

Le tirage des cuivres est très bien venu, net et contrasté, pour la grande majorité des vignettes.

Nous n'avons pu répertorier actuellement (21 sept. 22) aucun exemplaire de cette édition relié en maroquin d'époque décoré à la Du Seuil.

Bel et rare exemplaire en maroquin d'époque décoré à la Du Seuil.

Prix : 3.900 euros

lundi 19 septembre 2022

Les Oraisons amoureuses de Jeann-Aurélie Grivolin, Lyonnaise (1926), illustrées par Yan B. Dyl. Illustration Art Déco composée de 15 pointes sèches originales hors-texte rehaussées en couleurs au pochoir et nombreuses petites illustrations dans le texte tirées en sanguine. Parfait exemple de ce que l'Art Déco a produit de meilleur dans l'illustration du livre.


YAN B. DYL, illustrateur - ROGER PILLET

LES ORAISONS AMOUREUSES DE JEANNE-AURELIE GRIVOLIN, LYONNAISE.

Edité à Paris, A l'enseigne de la Connaissance, 1926

1 volume in-8 (24 x 17 cm), XI-214-(1) pages, broché, couverture rempliée illustré pour le premier plat d'une vignette en noir, blanc et rouge par Yan B. Dyl, ainsi que le titre typographié avec impression or, pour le second plat d'une vignette imprimée noir, blanc, rouge et or, avec la devise de la maison d'édition "On se lasse de tout excepté de connaître". 15 pointes sèches hors-texte aquarellées au pochoir et 166 bandeaux, culs-de-lampes et ornements au trait tirés en bistre. Excellent état du volume, à l'état de parution.

Splendide édition de bibliophilie typique de l'Art Déco.

Tirage à 500 exemplaires.

Celui-ci, un des 384 exemplaires sur Annam.

Le détail du tirage est le suivant : 16 exemplaires de tête sur Japon Impérial avec une planche libre et une suite sur Chine des cuivres avec remarque et des ornements, et 384 ex. sur Annam. Les exemplaires sur Japon comprenant chacun un dessin original.

Le coloris des cuivres est l'oeuvre de Tabary, Le Rat étant pressier. La typographie est de R. Coulouma, maître imprimeur, à Argenteuil, H. Barthélémy, directeur. Le volume a été mis dans le commerce à Paris, le 15 mai 1926, 9, Galerie de la Madeleine.


Superbe et abondante illustration typique de la période Art Déco, par l'un des maîtres du genre.

Loin des fonflons hyper-médiatiques des néanmoins lumineuses et superbes productions d'un François-Louis Schmied, voici un non moins superbe livre illustré dans le plus pur Art Décoratif 1925, à savourer sans modération à chaque page.









Un livre qui doit compter pour cette période du beau livre de bibliophilie illustré Art Déco.

Yan Bernard Dyl, né en 1887, arrêté en 1943 par l'occupant pour fait de résistance, est décédé en 1944 dans le camp de Buchenwald. Il travailla en collaboration avec Henri de Régnier, Pierre Louÿs, Pierre Mac Orlan et le modiste Paul Poiret. Dyl fut un illustrateur de livres mais également un publicitaire renommé. Son trait épuré et précis, totalement Art Déco, allié ici à un délicat aquarellage et gouachage au pochoir, font de ce livre une perle bibliophilique de cette période. 







Bel exemplaire, tel que paru.

Prix : 1.150 euros