lundi 18 mars 2019

Jean-Marie Soubdès. Politique de Napoléon ou Tableau des projets formés par ce guerrier-législateur, pour faire triompher dans toute l'Europe les grands principes de la révolution de 1789 ; par un ancien officier de la Grande Armée (1833). Edition originale rare. Bel exemplaire. Reliure signée (Rivière, Condom, Gers).


[Jean-Marie Soubdès]

Politique de Napoléon, ou Tableau des projets formés par ce guerrier-législateur, pour faire triompher dans toute l'Europe les grands principes de la révolution de 1789 ; par un ancien officier de la Grande Armée.

Toulouse, J.-B. Paya, 1833 [Imprimerie d'Augustin Manavit à Toulouse]

1 volume in-8 (21,2 x 13,5 cm) de LXII-[1 feuillet blanc]-424 pages.

Reliure strictement de l'époque demi-maroquin rouge à grain long, dos lisse orné en long, tranches marbrées, plats de papier rouge maroquiné grain long (reliure romantique signée Rivière, relieur à Condom - avec son étiquette imprimée). Belle reliure très bien conservée. Petites traces sombre le long du mors supérieur (non visible de dos), légères salissures sur les plats. Intérieur très frais. Rares rousseurs. Beau papier vélin blanc.

Edition originale et unique édition.

Exemplaire de dédicace offert par l'auteur à Monsieur Détrois "probe et loyal".


Conscient de tout ce qui a été écrit et publié sur Napoléon, l'auteur se propose de "démontrer son existence positive" en s'appuyant sur une série d'argumentations, relatives les unes et les autres aux grands projets, dont le titre offre la définition sommaire. "Ses démarches n’erraient jamais à l’aventure, et se laissait encore moins dominer par les instigations de quelque penchant vicieux ou désordonné [...]". L'auteur sur la générosité d'âme, l'intelligence vive et précoce de Napoléon, qui lui permirent de pénétrer de bonne heure les mystères de l'organisation sociale [...]". L'auteur conclut son ouvrage en écrivant : "Oui, soyons fidèles à la mémoire et aux derniers vœux de Napoléon ; imitons son exemple, en nous efforçant d’assujettir nos penchants, nos goûts, nos habitudes, et même nos préjugés, aux intérêts sacrés de la cause nationale ; qu'il apparaisse constamment à nos yeux comme un symbole de gloire, de grandeur et de pur patriotisme ; que notre amour pour lui, que les inspirations de son génie sublime, deviennent une sorte de culte politique, dont nous suivrons toujours avec ferveur les lois et les préceptes, quel que soit le souverain que nous adoptions, et qui desservira franchement l'autel civique, élevé par nous à l'honneur de Napoléon, et à l'éternelle prospérité de la France."


Le catalogue de la Bnf ne précise aucun auteur (Bibliothèque nationale de France, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme, cote 8-LB51-1883). Cependant le seul autre exemplaire trouvé, listé au Catalogue Collectif des Bibliothèques de France au catalogue de la Bibliothèque Municipale de Toulouse (cote Res. C XIX 938 (2)) est attribué à Jean-Marie Soubdès capitaine de cuirassiers sous Napoléon Ier (d'après la fiche de la librairie Henner, Paris, acquisition de la BM de Toulouse, 2007 - exemplaire en maroquin vert). Jean-Marie Soubdès (1783-1868) est mort à Condom (Gers) lieu d'exécution de la présente reliure. Fils de député et député du Gers lui-même, il fut lieutenant puis capitaine au 5ème régiment de cuirassiers. Il fut anobli de Noblesse d'Empire par lettres patentes le 9 septembre 1810. Il fut nommé Chevalier d'Empire. 


"J'avoue tout bonnement que j'ai choisi Toulouse [pour faire imprimer son livre], parce que je suis né et que je réside non loin de cette ville [...]". L'auteur pressent les contradicteurs pour cet ouvrage dans lequel il dit n'être guidé que par son libre-arbitre. En 1833 la France est sous le régime de la Monarchie de juillet (1830-1848) sous le règne de Louis-Philippe. L'auteur se doit de rester prudent en louant ouvertement le régime napoléonien et les guerres napoléoniennes encore présents dans tous les esprits.


Bel exemplaire dans une séduisante reliure provinciale signée de l'époque.

Exemplaire de dédicace.


Ouvrage rare.

Prix : 850 euros