lundi 28 mai 2018

Le Brigand Corse ou Crimes, forfaits, attentats et péchés de Nicolas Bonaparte depuis l'âge de treize ans, jusqu'à son exil à Sainte-Hélène (1816). Broché. Très rare pamphlet dirigé contre Napoléon Premier, publié juste après sa chute.


Anonyme.

Le brigand corse, ou Crimes, forfaits, attentats et péchés de Nicolas Bonaparte, depuis l'âge de treize ans, jusqu'à son exil à l'île de Sainte-Hélène.

A Paris, chez Tiger, s.d. (1815-1816)

1 volume in-18 (14,5 x 9,5 cm) broché, de VI-108 pages. Frontispice gravé sur acier. Usures à la couverture, encore solide. Intérieur en bon état. Étiquette de titre imprimée collée en long au dos (époque).


Ouvrage édité en 1814 selon Jean Tulard, "L'anti-Napoléon", Julliard, 1965, p. 47, d'après la note du catalogue SUDOC ; ce qui est évidemment faux puisque le titre annonce l'exil à Sainte-Hélène et que Napoléon part pour Sainte-Hélène le 15 octobre 1815 après plusieurs mois d'incertitude sur son sort. Ce petite volume n'a donc pu être imprimé au plus tôt quelques jours après cette date ou plus vraisemblablement quelques semaines, soit à la fin de l'année 1815 ou au début de 1816. Nous avons d'ailleurs retrouvé ce petit ouvrage listé dans le Journal de l'imprimerie (Bibliographie de la France) en date du samedi 1er juin 1816 où il est fait mention des ouvrages parus en mai. L'ouvrage a dont été imprimé courant du mois de mai 1816. Il était vendu 50 centimes. 


Nous ne connaissons pas l'auteur de ce violent pamphlet dirigé contre le brigand corse Nicolas Bonaparte. Très intéressant pour se placer dans le contexte de 1815 et de la chute de l'Empereur, on trouve dans ce petit livre quantité de réflexions pertinentes. On trouve en frontispice une jolie gravure représentant Pichegru étranglé par les Mamelucks envoyés par Bonaparte (la thèse officielle étant le suicide).

Bon exemplaire.


Très rare opuscule qui doit se trouver dans toute bibliothèque consacrée à l'histoire Napoléonienne et à l'Empire.

Prix : 420 euros