mercredi 14 mars 2018

Madame de Pompadour. Correspondance apocryphe. Lettres attribuées au marquis de Barbé-Marbois ou à Crébillon fils. Très bon exemplaire en vélin vert de l'époque.


[POMPADOUR (faussement donné à la marquise de). Anonyme, attribué au marquis François de Barbé-Marbois].

Lettres de Madame la  marquise de Pompadour : Depuis 1753 jusqu'à 1762, inclusivement. En deux tomes.

A Londres, chez G. Owen et T. Cadell, 1772

2 tomes reliés en 1 volume in-12 (16,5 x 10 cm) de 128 et 100-(10) pages. Les faux-titre et titres sont compris dans la pagination. Les 10 pages non chiffrées à la fin sont une table des lettres dans les deux tomes.

Reliure de l'époque plein vélin vert, dos orné aux petits fers, pièce de titre en cuir marron, tranches marbrées, doublures et gardes de papier marbré, triple-filet doré en encadrement des plats. Quelques légères marques d'usure au vélin de la reliure (pli au second plat et au dos), mais exemplaire néanmoins très bien conservé.


Une des premières éditions parues sous la même date et à la même adresse. Celle-ci est annoncée complète en deux tomes bien qu'il en a été publié 2 autres (une édition de 1774 en 4 tomes).


On attribua dans les temps ces lettres à Crébillon Fils. Depuis, et comme elles sont très bien écrites, on les regarde comme un ouvrage de jeunesse du marquis Barbé-Marbois (1745-1837). Ce qu'il y a de plus vrai, c'est que l'auteur, quel qu'on le suppose, ne pouvait être qu'un homme de beaucoup d'esprit (Gay, Bibliographie des ouvrages relatifs à l'amour et aux femmes).


Notre édition comporte de nombreux ornements typiques d'une édition hollandaise ; hypothèse confortée par la signature des cahiers et remarques également typique des productions clandestines de ce pays. Le premier tome de notre édition compte 49 lettres tandis que le second en compte 36, soit 85 lettres au total. Certains faits relatés sont vrais, d'autres sont faux, il faut sans cesse démêler le fait historique du conte. Ce tirage de 1772 semble l'un des tout premiers. Un supplément a paru séparément à la même date formant le tome troisième.

Provenance : Ex libris armorié d'Alexis Paul Michel vicomte de Tillières.

Très bon exemplaire.

Prix : 220 euros