vendredi 29 septembre 2017

Bussy-Rabutin. Histoire amoureuse des Gaules et autres romans historico-satiriques libertins de Gatien Courtilz de Sandras (1789). Bon exemplaire broché.


Roger de Rabutin, comte de Bussy, dit BUSSY-RABUTIN et Gatien COURTILZ DE SANDRAS

HISTOIRE AMOUREUSE DES GAULES, PAR LE COMTE DE BUSSI RABUTIN (sic). Nouvelle édition, soigneusement revue & corrigée.

A Londres [Paris, J.-Fr. Valade ?], s.n., 1789.

6 volumes in-18 brochés (120 x 75 mm) de (1)-226, (1)-214-(1), (1)-189-(1), 219-(1), (1)-218-(1) et (1)-233-(1) pages. Couvertures d'origine en papier à la colle bleu, étiquettes manuscrites au dos (partiellement effacées). Volumes rognés. Le dernier volume contient une intéressante note manuscrite sur le Prince de Conti (au verso du titre). Bon état général, complet.



NOUVELLE EDITION, L'UNE DES PLUS COMPLÈTES DE CE CURIEUX RECUEIL.

On trouve dans cette jolie édition en petit format, outre le texte de l'Histoire amoureuse des Gaules, une foule de romans libertins qu'on a attribué, le plus souvent à tort, à Bussy-Rabutin. L'Histoire amoureuse des Gaules valut à son auteur tout d'abord treize mois d'enfermement à la Bastille (du 17 avril 1665 au 17 mai 1666). Une douloureuse fistule mal placée et trois mois de soins par le chirurgien d'Alancé, lui permit d'obtenir la permission d'aller achever sa guérison en Bourgogne dans son château de Bussy (château de Bussy-Rabutin près d'Alise). C'était un ordre d'exil qui dura plus de dix-sept années. Une tentative de retour en grâce auprès du Roi sera synonyme d'humiliation (1682).


Homme de guerre, courtisan et homme de Lettres bourguignon de souche (auxois et nivernais), Bussy-Rabutin (1618-1693), comme le disait Sain-Evremond : « a préféré à son avancement le plaisir de faire un livre et de donner à rire au public. Il a voulu se faire un mérite de sa liberté. Il a affecté de parler franchement et à découvert, et il n'a pas soutenu jusqu'au bout ce caractère. Après plus de 20 ans d'exil, il est revenu dans un état humilié, sans charge, sans emploi, sans considération parmi les courtisans et sans aucun sujet raisonnable de rien espérer. (...) On doit avouer que M. de Bussy avait un esprit merveilleux. Les premiers ouvrages que nous avons de lui nous en donnent une idée très-avantageuse, et il aurait tout sujet d'en être content, s'ils lui avaient coûté un peu moins cher. Son élocution est pure et ses expressions sont naturelles, nobles et concises. Ses portraits surtout ont une grâce négligée, libre, originale, qu'on ne saurait imiter ; il était d'ailleurs médisant jusqu'à l'excès.»

Cousin de Madame la marquise de Sévigné, ce livre fut également l'occasion d'une brouille entre les deux épistoliers. Il nous reste également de lui des Mémoires militaires et des Lettres. L'ensemble de son oeuvre est aujourd'hui précieux pour l'histoire du siècle de Louis XIV. La première édition (généralement admise comme telle par les bibliographes) de l'Histoire amoureuse des Gaules serait de 1665 (publiée sans date, édition à la croix de Malte).


Ce recueil en six volumes contient, outre l'Histoire amoureuse des Gaules qui n'occupe que le premier volume, les titres suivants : Le Palais Royal, ou les Amours de Madame de La Vallière ; Histoire de l'Amour feinte du Roi pour Madame ; La Princesse, ou les Amours de Madame ; Lettre de l'Auteur ; Le Perroquet, ou les Amours de Mademoiselle ; Fable. L'Aigle, le Moineau & le Perroquet ; Junonie, ou les Amours de Madame de Bagneux ; Les Fausses-Prudes, ou les Amours de Madame de Brancas, & autres Dames de la Cour ; La Déroute & l'Adieu des Filles de Joie, de la ville & fauxbourgs de Paris, avec leurs noms, leur nombre, les particularités de leur prise & de leur emprisonnement & la Requête à M.D.L.V. ; Requête des Filles d'Honneur persécutées, à Madame D.L.V. ; Le Passe-Temps Royal, ou les Amours de Mademoiselle de Fontange ; Triomphe de l'Amour sur le coeur d'Iris ; Maximes d'Amour, Questions, Sentiments & Préceptes. Première partie, de l'Amour qui espère ; Seconde partie, de l'Amour qui jouit ; Les Vieilles amoureuses ; Histoire de la Maréchale de la Ferté ; Traduction de plusieurs Épigrammes choisies de Martial ; Lettre du Comte de Bussi, au Duc de S. Aignan ; La France Galante, ou les derniers dérèglements de la Cour, Première partie et Seconde partie ; La France devenue italienne, avec les autres désordres de la Cour ; Divorce Royal, ou guerre civile dans la Famille du grand Alcandre ; Les Amours de Monseigneur le Dauphin avec la Comtesse du Rourre.

La plupart de ces romans historiques qui traitent des amours à la cour de Louis XIV sont restés anonymes et sortent pour un grand nombre de la plume féconde du polygraphe Gatien Courtilz de Sandras. On sait que Bussy-Rabutin n'est l'auteur certain que de l'Histoire amoureuse des Gaules, des Maximes d'Amour, de la traduction des Épigrammes de Martial et de la Lettre au Duc de Saint-Aignan.

Cette édition a été copiée sur celle publiée en 1780 qui faisait partie de la collection dite "Bibliothèque amusante" imprimée par les soins de Jacques-François Valade. Cette édition de 1789 est dite du format "Cazin" mais n'a rien à voir avec cet éditeur.

BON EXEMPLAIRE EN FRAGILE CONDITION ANCIENNE.

Prix : 550 euros