mercredi 6 décembre 2017

Abbé Bossut. Cosson de la Cressonnière. De la Bonne Royne et d'un sien bon curé. Fabliau d'une bonne femme gauloise. Très rare opuscule publié en 1782 à l'occasion de la naissance du Dauphin, fils de Louis XVI et de Marie-Antoinette. Superbe exemplaire en maroquin décoré de l'époque.


[ABBÉ BOSSUT. COSSON DE LA CRESSONNIÈRE.]

DE LA BONNE ROYNE ET D'UN SIEN BON CURÉ. Fabliau d'une bonne femme gauloise, retrouvé et mis au jour par Mlle Cosson de la Cressonnière.

A Paris, de l'imprimerie de Didot l'aîné, 1782

1 volume in-16 (121 x 72 mm) de (3)-30-1 pages.

Reliure de l'époque plein maroquin vieux rouge, dos entièrement recouvert de faux caissons dorés, plats richement ornés d'un encadrement doré rocaille, fer doré au centre des plats, doublures et gardes de fine soie bleu ciel unie, tranches dorées. Reliure et intérieur en parfait état, à l'état proche du neuf.

Édition originale "très rare" selon toutes les bibliographies consultées.


Ce petit conte en prose a été fait à l'occasion de la naissance du Dauphin (né le 22 octobre 1781 et mort le 4 juin 1789 à l'âge de 7 ans et demi), fils de Louis XVI et de Marie-Antoinette, et dont l'auteur, selon la tradition, serait un certain Bossut, curé de Saint-Paul. "La cour reconnaissante fit passer à l'auteur une tabatière à gorge et à cercles d'or, ornée du portrait de la reine. La boîte renfermait ces deux vers : Vous rendez à la reine un si parfait hommage, que vous méritez bien d'en posséder l'image." (in Biographie Ardennaise ou Histoire des Ardennais qui se sont fait remarquer, pat Boulliot, p. 306, article "Cosson".

Volume achevé d'imprimer en février 1782.


Un exemplaire de cet opuscule relié en maroquin olive de Purgold (reliure du XIXe s.) est indiqué comme étant "de la plus grande rareté" au catalogue de la bibliothèque Pixérécourt (décembre 1838).

Références : Brunet, I-608, (éd. 1838) "Les exemplaires tirés à petit nombre sont devenus très rares" (Brunet cite l'exemplaire A. Martin en maroquin, 40 francs) ; Barbier, Dictionnaire des ouvrages anonymes, Supplément, n°7.962 ; Bibliothèque Renouard, vente 1854, n°1.861 "Extrêmement rare" (Renouard possédait un exemplaire en maroquin non rogné, il n'est pas précisé s'il s'agissait d'une reliure d'époque).


Provenance : Carlo de Poortere (ex libris).

Superbe exemplaire en maroquin décoré strictement de l'époque. Très certainement un exemplaire de présent, parvenu jusqu'à nous en parfaite condition.

Véritable bijou bibliophilique.

Prix : 3.000 euros