mardi 4 avril 2017

Notice Historique sur l'Hôtel Carnavalet (Paris) par J. Verdot (1838). Exemplaire de l'auteur avec additions et notes manuscrites en vue de la seconde édition de 1865. Reliure de l'époque (1840). Unique.


VERDOT, Jean Maurice.

NOTICE HISTORIQUE SUR L'HÔTEL CARNAVALET, par J. Verdot, ancien élève de l'Ecole Normale, licencié de la Faculté des Lettres, Chef d'Institution.

Paris, Chez l'Auteur, Hôtel Carnavalet, et chez les principaux libraires, 1838 [Notes et Additions manuscrites, 1865]

1 volume in-12 (18 x 11 cm) de 71 pages (exemplaire entièrement interfolié, pratiquement tous les feuillets comportent des additions et corrections de la main de l'auteur).

Reliure de l'époque (1840) demi-veau brun, dos à faux-nerfs ornés à la manière d'un Thouvenin ou d'un Vogel (reliure non signée). Très bon état, reliure solide et décorative en dépit d'une petite fente en tête du mors supérieur et de quelques éraflures sans gravité. Intérieur très frais. Petit mouillure angulaire au titre imprimé (en marge).



ÉDITION ORIGINALE.

EXEMPLAIRE DE L'AUTEUR ENTIÈREMENT ANNOTÉ EN VUE DE LA PUBLICATION DE LA SECONDE EDITION PARUE 27 ANS PLUS TARD EN 1865 CHEZ AUBRY.

Une des notes ajoutées par l'auteur indique : "Au mois d'août 1846, M. Verdot, Chef de l'Institution qui occupe depuis 1829 l'hôtel Carnavalet, devint à son tour le propriétaire de cette intéressante maison. C'est dire assez qu'il avait suivi avec amour sa pensée première. Il a donc acquis le droit d'ajouter aujourd'hui un chapitre à cette notice dont la première édition depuis longtemps épuisée remontre à vingt sept ans, en octobre 1838." (note manuscrite).

Ces notes et additions manuscrites ont servi à l'établissement de la seconde édition de 1865 donnée par le libraire Aubry. Cette nouvelle édition a été tirée à petit nombre et est recherchée pour les 9 tirages photographiques qu'elle contient.



Au moment de son acquisition par M. Verdot en 1846, l'Hôtel Carnavalet était menacé d'être détruit. M. Verdot en sera propriétaire de 1846 à 1866 date à laquelle il fut racheté par la ville de Paris. L' Institution Verdot accueille des élèves, qui suivent en demi-pensionnaire dans la journée les cours du Collège Charlemagne, collège qui ne dispose pas d'internat. Puis en fin d'après-midi, les élèves suivent à la pension des répétitions et des enseignements complémentaires fournis par des professeurs qui y arrondissent leur salaire. Ces élèves bénéficient au réfectoire, contre une rétribution assez élevée, du vivre [d'où l'expression péjorative de « marchand de soupe » appliquée parfois aux chefs d'institution] et au dortoir du logement. Jean Maurice Verdot a du succès. En témoignent les anciens élèves, le plus souvent scolarisés à Charlemagne.



C'est Madame de Sévigné qui la première donne ses lettres de noblesse à cet Hôtel Carnavalet qu'elle occupe jusqu'à ses derniers jours. Jean Goujon, Hardouin Mansart, etc., ont laissé leur marque de décorateurs-architectes. Ce sera sur l'initiative du Baron Haussmann dès 1866 que ce majestueux bâtiment devient Musée Historique de la Ville de Paris. Il ouvre au public en 1880. Du 2 octobre 2016 à 2020, le musée est fermé pour rénovation complète et création d'espaces événementiels et de restauration.



DOCUMENT IMPORTANT POUR L'HISTOIRE DE CARNAVALET.

Prix : 1.200 euros

Découvrez notre nouveau site internet ! https://www.lamourquibouquine.com/