jeudi 28 janvier 2016

Manuscrit autographe d'Octave Uzanne : Histoires de Momies / History of the Mummies, Conte pour les Bibliophiles (1894).


 
Octave UZANNE

HISTOIRES DE MOMIES / HISTORY OF THE MUMMIES.

MANUSCRIT AUTOGRAPHE PAR OCTAVE UZANNE.

Sans date (probablement 1894 ou un peu avant)

1 portfolio (29 X 23 cm environ), de 12 feuillets environ 28 x 22 cm (le premier feuillet est plus long et replié) Autographe à l'encre noire, d'une écriture serrée mais tout à fait lisible. Quelques corrections.

 
ON JOINT :

HISTORY OF THE MUMMIES by Octave UZANNE (translated from the french by an anonymous).

Même provenance. Même époque. Vers 1894 ou un peu avant.

16 pages environ 28 x 22 cm dactylographiées à l'encre violette.

Il s'agit de la traduction exacte des pages manuscrites décrites précédemment et que ces pages ne sont pas la version définitive imprimée qui est légèrement plus longue à la fin de quelques paragraphes. Cette traduction anglaise semble inédité, nous n'en n'avons trouvé trace nulle part. Sans doute était-il prévu d'en faire une publication dans une revue du type Scribner's Magazine comme pour la Fin des Livres (autre conte publiés dans ce même volume des Contes pour les Bibliophiles).

Ce conte pour les bibliophiles sera publié en 1895 chez Quantin à Paris dans le volume Contes pour les Bibliophiles, alors illustré par Albert Robida. Le tout conservé dans sa chemise cartonnée d'origine avec étiquette dactylographiée. Très bon état de l'ensemble. Complet. Quelques usure à la chemise.

Ce petit conte pour les bibliophiles raconte une malédiction autour de l'histoire de momies égyptiennes, histoire d'une tête momifiée ...

PIÈCE UNIQUE.

Prix : 3.000 euros 


Curiosa Unica : THÉOLOGIE MUSULMANE. EL KTAB DES LOIS SECRÈTES DE L'AMOUR d'après le Khôdja Omer Haleby, Abou Othmân, traduction, mise en ordre et commentaires de Paul de Régla (1893). Exemplaire d'épreuves corrigées par l'auteur.


Paul de REGLA - Omer Haleby, Abou OTHMÂN

THÉOLOGIE MUSULMANE. EL KTAB DES LOIS SECRÈTES DE L'AMOUR d'après le Khôdja Omer Haleby, Abou Othmân, traduction, mise en ordre et commentaires de Paul de Régla.

Paris, Georges Carré, 1893 [Imprimerie Deslis frères]

1 volume grand in-8 (25 x 17 cm), contient 2 épreuves corrigées par l'auteur et le texte définitif. 264 pages (première épreuve) ; 287 pages (deuxième épreuve) et 288 pages (tirage définitif).

Reliure de l'époque demi-basane verte, dos passé, quelques frottements sans gravité. Les 2 jeux d'épreuves sont imprimées sur papier chandelle (papier fin teinté) et le tirage définitif est imprimé sur papier vélin mécanique (assez épais).

ÉDITION ORIGINALE.

EXEMPLAIRE D’ÉPREUVES CORRIGÉES PAR L'AUTEUR.

EXEMPLAIRE DE L'AUTEUR OU DE L'IMPRIMEUR.



Très nombreuses corrections de l'auteur dans les deux jeux d'épreuves. Le premier jeu d'épreuves comporte un cachet de l'imprimeur avec la date du 11 janvier 1893. Le second jeu d'épreuves comporte un cachet de l'imprimeur avec la date du 17 février 1893.

Ce texte qui est comparé au Kama Sutra par Paul de Régla dans son son avant-propos. Ce livre n'est écrit "ni pour les hypocrites, ni pour les moralistes jésuitiques, ni pour les diables qui, faute de mieux, se font ermites en vieillissant", précise-t-il encore. "Pour apprécier judicieusement un tel livre, il ne faut pas voir les choses et les êtres du monde musulman à travers les idées et les préjugés de notre éducation occidentale. Il ne faut étudier ce monde, si différent du nôtre, ni avec nos idées civilisatrices modernes, ni avec nos passions, ni avec les lois de notre civilisation, ni sous l'empreinte des bases morales que nous sommes habitués à considérer comme parfaites et absolument pures !" (avant-propos).

"Nudité des mots, nudité de la forme, nudité des êtres, rien de tout cela ne compte dans la morale musulmane. Sa pudeur est celle de l'antique morale indienne." (avant-propos)

"A mi-chemin des Mille et Une Nuits et du Kama-Soutra, Les Lois secrètes de l´amour en Islam, écrites au XIX siècle par un dignitaire algéro-turc de l´Empire ottoman, Omar Haleby, devinrent dès leur parution en 1893 (avec les commentaires d´un médecin français de Constantinople, Paul de Régla) un ouvrage indispensable pour quiconque s´intéresse à l´érotisme oriental. Devenu introuvable, ce livre est resté d´actualité car si l´eunucat ou l´esclavage ont (presque) complètement disparu, en revanche polygamie, pédérastie et prostitution restent présentes dans un univers sensuel arabo-musulman qui, contrairement à une idée reçue, est souvent plus libre et en maintes occasions plus poétique que l´Occident permissif." (Balland Editions, 1992, présentation de la nouvelle édition).

Dans ce volume on trouvera les chapitres suivants : De la création de l'homme et de la femme - De la connexion naturelle (avantages du coït - etc.) - Des autres manières licites de pratiquer le coït (du pucelage - des postures permises par la loi de l'Islam - stérilité - etc.) - Des coïts et pratiques illicites (onanisme - sodomie) - De la fornication proprement dite (avec eunuques - avec mules et autres animaux - etc.) - Des devoirs de l'homme envers la femme - Des causes de l'impuissance et des moyens d'y remédier - De l'esclavage suivant l'Islam - Des Eunuques en général et en particulier - De la polygamie et de ses avantages - De la prostitution et de ses conséquences - De l'avortement et de ses conséquences - La Magie (les mystères de l'amour) - De la circoncision - des ablutions, des parfums et de la prière - Du devoir des femmes envers les hommes - Les secrets pratiques de l'amour (formules magiques et recettes diverses).

"La monogamie n'est juste et raisonnable que si votre position fortune ne vous autorise à n'avoir qu'une femme." (extrait)

Ce livre connut un succès considérable et fut réimprimé de nombreuses fois jusqu'au premières années du XXe siècle. Ce texte est lu par certains hermétistes comme un ensemble de lois au contenu ésotérique.

EXEMPLAIRE UNIQUE.

VENDU



mercredi 27 janvier 2016

Estampe originale : Menu pour les Cent Bibliophiles, 30 novembre 1896. Très belle eau-forte et pointe sèche imprimée en noir et rouge. Rare. Très belle épreuve.


Armand RASSENFOSSE

MENU POUR LES CENT BIBLIOPHILES, 1896.

Eau-forte et pointe-sèche pour le Menu du 30 novembre 1896 de la Société des Cent Bibliophiles, tirée en rouge et noir sur papier vergé d'Arches.

L'illustration mesure 160 x 236 mm sur un papier vergé mesurant 232 x 286 mm. Imprimée en noire et rouge. Verso blanc.

Épreuve originale.

Très bon état. Léger pli en marge inférieure. Très propre. Pas de rousseurs ni salissures. 

RARE.

Armand Rassenfosse (1862-1934) fut l'un des plus doués et des plus proches élèves de Félicien Rops. "Cette société, devenue l'une des plus importantes, a été constituée avec une partie des sociétaires des "Bibliophiles Contemporains", société créée en 1889 par Octave Uzanne et dissoute en 1896.

VENDU

mardi 26 janvier 2016

L'évolution, la révolution et l'idéal anarchique par Elisée Reclus (1898). Edition originale sur papier ordinaire. Reliure de l'époque.


Élisée RECLUS

L'évolution, la révolution et l'idéal anarchique.

Paris, Stock, 1898

1 volume in-18 (18,5 x 12,5 cm) de 296 pages.

Reliure de l'époque bradel demi-percaline verte. Très bon état. Intérieur frais. Édition originale sans mention sur papier ordinaire légèrement bruni, sans rousseurs.

Communard militant et théoricien anarchiste, Elisée Reclus (1830-1905) participe au journal "Le Révolté" avec Pierre Kropotkine et Jean Grave. Il était un géographe renommé.

Bibliothèque sociologique n°19.

" [...] l'on fait preuve d'ignorance en imaginant entre l'évolution et la révolution un contraste de paix et de guerre, de douceur et de violence. Des révolutions peuvent s'accomplir pacifiquement, par suite d'un changement soudain du milieu, entraînant une volte-face dans les intérêts ; de même des évolutions peuvent être fort laborieuses, entremêlées de guerres et de persécutions. Si le mot d'évolution est accepté volontiers par ceux-là même qui voient les ré- volutionnaires avec horreur, c'est qu'ils ne se rendent point compte de sa valeur, car de la chose elle-même ils ne veulent à aucun prix. Ils parlent bien du progrès en termes généraux, mais ils repoussent le progrès en particulier. Ils trouvent que la société actuelle, toute mauvaise qu'elle est et qu'ils la voient eux-mêmes, est bonne à conserver ; il leur suffit qu'elle réalise leur idéal : richesse, pouvoir, considération, bien-être. Puisqu'il y a des riches et des pauvres, des puissants et des sujets, des maîtres et des serviteurs, des Césars qui ordonnent le combat et des gladiateurs qui vont mourir, les gens avisés n'ont qu'à se mettre du côté des riches et des maîtres, à se faire les courtisans des Césars. Cette société donne du pain, de l'argent, des places, des honneurs, eh bien ! que les hommes d'esprit s'arrangent de manière à prendre leur part, et la plus large possible, de tous les présents du destin ! Si quelque bonne étoile, présidant à leur naissance, les a dispensés de toute lutte en leur donnant pour héritage le nécessaire et le superflu, de quoi se plaindraient-ils ? Ils cherchent à se persuader que tout le monde est aussi satisfait qu'ils le sont eux-mêmes : pour l'homme repu, tout le monde a bien dîné. Quant à l'égoïste que la société n'a pas richement loti dès son berceau et qui, pour lui-même, est mécontent de l'état des choses, du moins peut-il espérer de conquérir sa place par l'intrigue ou par la flatterie, par un heureux coup du sort ou même par un travail acharné mis au service des puissants. Comment s'agirait-il pour lui d'évolution sociale ? Évoluer vers la fortune est sa seule ambition ! Loin de rechercher la justice pour tous, il lui suffit de viser au privilège pour sa propre personne. [...]" (extrait du chapitre 1)

BEL EXEMPLAIRE.

VENDU



lundi 25 janvier 2016

Histoire du Grand Hôtel-Dieu de Lyon des origines à l'année 1900 par le Conseil Général d'administration des Hospices civils de Lyon (1924). 1 des 150 exemplaires de tête sur Arches.


[Conseil Général d'administration des Hospices civils de Lyon]

Histoire du Grand Hôtel-Dieu de Lyon des origines à l'année 1900 par le Conseil Général d'administration des Hospices civils de Lyon.

Audin, Lyon, 1924

1 volume in-4 (27,5 cm x 21 cm), 460 pages. Nombreuses illustrations noir et blanc hors-texte.

Reliure demi-chagrin de l'époque. Quelques frottements. Très bon état. Couverture de brochage conservée.

TIRAGE A 650 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI, 1 DES 150 EXEMPLAIRES DE TÊTE SUR ARCHES.

La préface de Mr Herriot n'a pas été publiée avec cet ouvrage (Herriot a été nommé Président du Conseil - premier ministre - et n'a pu donné la préface prévue au moment de l'édition).

TRÈS BON EXEMPLAIRE.

Prix : 160 euros



samedi 23 janvier 2016

Mémoires, correspondances, pièces et autres documents sur les Affaires de Lyon (1818). Rare ensemble de 4 brochures sur les révoltes lyonnaises et leur répression en 1817.


COLLECTIF

Mémoires, correspondances, pièces et autres documents sur les affaires de Lyon.

Première partie. Paris, Michaud, 1818, 116 pages

Seconde partie. Paris, Michaud, 1818, 96-(1) pages

Troisième partie. Paris, Michaud, 1818, 109-(1) pages

Compte rendu des événements qui se sont passés à Lyon, depuis l'ordonnance royale du 5 septembre 1816 ; jusqu'à la fin d'octobre de l'année 1817 ; par M. Charrier-Sainneville, ancien lieutenant de police de Lyon.

A Paris chez Tournachon-Molin, et H. Seguin, et à Lyon, chez J. Targe, libraire, 1818.

149-(1) pages + 66 pages (pièces justificatives).

4 volumes in-8 (22 x 14 cm environ). Brochés, couvertures bleues en papier à la colle pour les 3 premiers volumes et marron beige pour le quatrième. Brochages fatigués, cassés, papiers de couvertures avec usures, mais état intérieur excellent, complet. Belle impression sur beau papier chiffon vergé bien blanc. 

Rare ensemble sur les révoltes Lyonnaises et leur répression en 1817.

Prix : 300 euros

vendredi 22 janvier 2016

Bibliophilie Curiosa : Le Paris-Canaille de Mac-Orlan illustré par Gustave Assire (1928). Exemplaire enrichi d'une grande aquarelle originale de l"artiste (scène de cabaret). Rare.


Pierre MAC-ORLAN - Gustave ASSIRE, illustrateur

IMAGES SECRÈTES DE PARIS. Vingt eaux-fortes par Assire.

René Kieffer, Paris, s.d. (1928) [imprimé par Duclos et Colas, à Paris]

1 volume in-4 à l'italienne (27,5 x 22,5 cm), broché de 84 pages de texte, 20 eaux-fortes tirées en bistre avec remarques (ou en bleu-vert), aquarelle originale inédite volante ajoutée (signée par l'artiste). Très bel état de conservation, légère trace sur le premier plat de couverture et petit fendillement du papier en haut et bas du dos, sans gravité, intérieur comme neuf, sans rousseurs. L'aquarelle originale (20 x 10,2 cm) est montée sur carton (25 x 20 cm) et s'insère parfaitement dans le volume.


ÉDITION ORIGINALE.

TIRAGE A 550 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI, 1 DES 450 EXEMPLAIRES SUR VÉLIN TEINTÉ.

UNE AQUARELLE INÉDITE D'ASSIRE GRAND FORMAT. (normalement réservée aux 50 ex. sur Japon).


aquarelle originale


Voici le détails des chapitres illustrés : Bar de La Villette - Grenelle - Ecole Militaire - Les Buttes Chaumont - Ménilmontant - Saint-Georges-Notre-Dame-de-Lorette - Le Moulin Rouge - Un défilé - Les fortifs - Le bois de Boulogne - Le lapin agile - Bal de l'Olympia - Bal-Musette rue des Anglais - Bal-Musette rue de Lappe - Jazz-Band - Rue de Hanovre ou ... - Le Choix - La java - La belotte.


Exemplaire enrichi d'une grande aquarelle de ce superbe ouvrage magistralement illustré par Assire et qui dévoile le Paris-Canaille de Mac-Orlan : bals, bistrots, prostituées, cabarets, prostituées, le Moulin Rouge, etc. Gustave Assire (1870-1941) donne ici un tableau complet du Paris des prostituées, des virées nocturnes dans les maisons closes et autres coquineries parisiennes des années 1920. Gustave Assire était né à Angers, élève de J.-P. Laurens, Cormon et Gustave Moreau. Il exposa aux artistes français dès 1900 et au salon des Indépendants de 1927 à 1931.



BEL EXEMPLAIRE AVEC GRANDE AQUARELLE INÉDITE.

Prix : 1.200 euros


jeudi 21 janvier 2016

Bibliophilie Curiosa : Le Vray Antiphonaire Belletrien illustré par Marcel North (1959). 50 dessins au trait. 1 des 50 exemplaires de tête sur vélin d'Arches avec suite en sanguine.


COLLECTIF - [Marcel NORTH, illustrateur]

LE VRAY ANTIPHONAIRE BELLETRIEN.

A Thélème, 1959, A l'Enseigne du Morpion rouge et vert

1 fort volume in-4 (24,5 x 19 cm), en feuilles, 288-(1) pages + 50 feuillets imprimés au verso seulement en sanguine (suite). 50 illustrations en noir dans le texte, avec partitions et paroles des chansons. Complet. Sans couverture ni emboîtage.

OUVRAGE HORS COMMERCE.

TIRAGE DE LUXE SUR VÉLIN D'ARCHES A LA CUVE A 50 EXEMPLAIRES SEULEMENT.

BIEN COMPLET DE LA SUITE DES 50 ILLUSTRATIONS DE MARCEL NORTH EN SANGUINE. (avec 3 chansons et 2 dessins en plus qui ne se retrouvent pas dans le volume).



Le détail du tirage est de 50 ex. sur vélin d'Arches, 5 ex. réservés aux éditeurs, musiqueurs et autres gardiens de la tradition, le reste des exemplaires à "un nombre limité d'exemplaires sur vélin bouffant" (numérotés au composteur mais sans en indiquer le nombre total d'exemplaires, sans doute 1.000 ou 1.500). Notre exemplaire porte imprimé le numéro LXIII (par erreur, sans doute pour XLIII).

Intéressant recueil de chansons dites "Chansons d'étudiants" ou encore "Chansons découillantes", à classer parmi les "Chansons de salle de garde" et autres gauloiseries chantées au fil des temps, anciens et modernes. Citons les plus explicites : Les poils du cul - C'est à boire... - Le Gros curé de campagne - Les Moines de Saint-Bernardin - Junon - Le Bordel a fermé ses volets - Le Club des Biroutes - Les Filles de Camaret - La Femme du Roulier - Les Jeunes filles de La Rochelle - Les Couilles de mon grand-père - L'abricot de la cantinière - Le Cordonnier Pamphile - L'invalide à la Pine de bois - Jeanneton, prends ta faucille - Le Vieux Morpion - La Femme du Vidangeur - Le Père Dupanloup - Caroline la Putain - Margot - etc.



Cette délicieuse anthologie est illustrée de 50 dessins humoristiques et coquins pour la plupart, dessins au trait par Marcel North sous le voile de l'anonymat. Ce volume eut certainement un grand succès puisqu'un nouveau tirage portant la date de 1960 a paru l'année suivante.



Marcel North (1909-1990), dessinateur, aquarelliste, graveur, illustrateur, scénographe, écrivain et chroniqueur, né à Dorking (Surrey, Angleterre), a fait toute sa carrière d'artiste dans la ville de Neuchâtel (Suisse). "Touchant à tout ce qui peut s’animer sous sa vision et ses doigts, il est partout à la fois, illustrant et publiant des dizaines d’ouvrages commandés par les éditeurs et les entreprises du pays, créant régulièrement des décors et des costumes pour les compagnies théâtrales de la place, signant sous le pseudonyme d’Olive des billets pour le journal local ou des hebdomadaires, exposant ses dessins, ses aquarelles et ses gravures dans les galeries neuchâteloises et suisses romandes. Avec un art de l’observation des petits travers de ses concitoyens (qu’ils soient anglais ou neuchâtelois…), une virtuosité de bel aloi, un pétillement perpétuel qui emportent l’adhésion au premier regard ! Mais c’est aussi l’homme des paysages, des représentations minutieuses de ce qui l’entoure, de l’œil en goguette dans les rues de la ville qui est devenue la sienne, à travers le canton et le pays dans lequel il s’est incontestablement fondu. La notoriété et les succès de l’artiste tiennent d’abord à son talent d’illustrateur. Il avait à peine vingt ans quand Robert Télin, un éditeur suisse établi à Paris, lui a donné sa première chance en lui demandant d’illustrer Le Testament de François Villon, paru en 1929. Depuis lors, ses réalisations dans ce domaine n’ont cessé de témoigner de la qualité et de l’originalité d’un art inimitable et reconnaissable entre tous par sa verve jubilatoire, l’expressivité du trait et son goût subtil de la caricature, donnant à tout ce qu’il touche l’éclat de la vie." (Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel, site internet). La Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel est dépositaire du legs Marcel North (2009).



PARFAIT ÉTAT.

RARE TIRAGE DE TÊTE AVEC SUITE ET PLANCHES SUPPLÉMENTAIRES.

VENDU



lundi 18 janvier 2016

La Gloire de Jean Lorrain par Georges Normandy (28 juillet 1912). Manuscrit autographe et documents divers (monument à la gloire de Jean Lorrain érigé à Fécamp).


Georges NORMANDY [Jean LORRAIN]

MANUSCRIT AUTOGRAPHE DE GEORGES NORMANDY INTITULE : LA GLOIRE DE JEAN LORRAIN.

13 feuillets 29 x 21 cm. Nombreuses corrections, ajouts par collages. Encre violette majoritairement (quelques passages à l'encre noire). Le premier feuillet porte en haut à gauche le tampon à l'encre rouge de l'adresse de Georges Normandy à Eaubonne.

s.d. [1912] - inauguration du monument à la gloire de Jean Lorrain [fécamp].

"Artiste sincère, jusqu'à heurter de front tous les mensonges qui rendent possible les rapports sociaux, de son vivant Jean Lorrain n'eut pas de pire ennemi que lui-même. [...] Son oeuvre est si débordante de vie qu'elle a pu se défendre toute seule contre l'oubli. [...] Or, six ans après sa disparition, Jean Lorrain avait son monument en place publique. Jamais ses livres n'ont cessé d'être réédités. La plupart de ses inédits ont été accueillis avec faveur et les éditions de luxe se succèdent sans arrêt. [...]



Texte du discours prononcé à Fécamp le 28 juillet 1912 lors de l'inauguration du monument à la gloire de Jean Lorrain à Fécamp. Les discours des personnalité se succédèrent ce jour là. Georges Normandy fut le dernier à prendre la parole pour clore la cérémonie.

Georges Normandy donne à la suite trois lettres inédites, toutes trois dans un genre différent.  La première des trois lettres adressée à Jérome Doucet (Jean Lorrain qui vient de perdre un procès, las de Paris, où il a mené, depuis ses débuts, un train d'enfer, s'est fixé à Nice) ; La seconde lettre donnée par G. Normandy est adressée à une belle dame de ses amies (3 février 1904) ; enfin la troisième lettre reproduite est adressée à une dame titrée et millionnaire (qui avait l'ambition d'épouser Jean Lorrain ... 17 mai 1906, à Nice).

On joint en annexe quelques documents administratifs relatifs à l'érection du monument à la gloire de Jean Lorrain à Fécamp (délibération du conseil municipal de la ville en date du 22 octobre 1906), avec le détail du comité pour la mise en oeuvre de ce monument (2 pages dactylographiées). Une note de 2 pages dactylographiées de la commission de l'intérieur et des finances de la ville de Fécamp (26 novembre 1906). Très intéressant devis chiffré pour la construction du monument avec le détail des sommes et une note signée du statuaire Alphonse Saladin (petit manque de papier au bas du feuillet avec perte d'un mot).

Etui moderne plein papier marbré, dos toilé noir, titrage or au dos (Ateliers Laurenchet - non signé). Parfait état. Très belle facture de l'ensemble.

Georges Normandy (1882-1946), de son vrai nom Georges Charles Segaut, également natif de Fécamp, grand admirateur de l'auteur de Monsieur de Phocas, est celui qui a propagé l'oeuvre de Jean Lorrain et largement contribué à écrire son histoire voire sa "légende".

ENSEMBLE UNIQUE.

Prix : 650 euros



vendredi 15 janvier 2016

Iconophilie Bibliophilie : 8 superbes lithographies originales en couleur par Henri Patrice Dillon pour La Nouvelle Bibliopolis d'Octave Uzanne (1897). Bel ensemble du tirage de luxe à 100 exemplaires sur papier du Japon. Rare.


H. P. DILLON [lithographe]

[LES ÉVOLUTIONS DU BOUQUIN - LA NOUVELLE BIBLIOPOLIS. Voyage d'un novateur au Pays des Néo-Icono-Bibliomanes par Octave Uzanne. Lithographies en couleurs et marges décoratives de H. P. Dillon.]

[A Paris, chez Henri Floury, 1897] [achevé d'imprimer par Edouard Cretté à Corbeil le 9 novembre 1896]

Suite complète de 8 lithographies en couleurs hors-texte (19x 12 cm)  par H.-P. Dillon. En feuilles volantes.

DU TIRAGE A 100 EXEMPLAIRES SUR PAPIER DU JAPON.

Tirage total à 600 exemplaires (dont 500 ex. sur vélin et 100 ex. sur Japon).

SUPERBES LITHOGRAPHIES PAR HENRI PATRICE DILLON.


Henri Patrice Dillon dit « H. P. Dillon », né le 28 novembre 1850 à San Francisco, et mort le 16 mai 1909 à Paris, est un artiste peintre, illustrateur et lithographe français d'origine irlandaise, qui fit carrière dans le Paris de la Belle Époque. Né Patrice Henry Dillon au consulat français de San Francisco, il est le fils du diplomate d'origine irlandaise Guillaume Patrice Dillon (1810-1877), ami du ministre François Guizot, et de Jeanne Amica Anderson. Il appartient à la famille Dillon, de noblesse irlandaise, dont un certain nombre de membres passa en France au cours des deux siècles précédents. Son père était consul de France et fut nommé officier de la Légion d'honneur. Henri Patrice Dillon est à Paris en 1873 pour se consacrer à l'étude de la peinture ; il suit les cours du peintre Isidore Pils, puis ceux de Carolus-Duran. Il fréquente l'École des beaux-arts, mais semble avoir échoué au concours : toutefois, il y fréquente les ateliers de José Frappa, d'Alexandre Cabanel et d'Henri Lehmann, comme nous l'apprend son dossier déposé à la chancellerie. Il expose au Salon à partir de 1876. Il exécute deux commandes sous la forme de grandes compositions, d'abord Les Funérailles de Paul Bert, puis La Fondation de l’Ordre des jésuites destiné à l’église de Montmartre. Il obtient une mention honorable au Salon de 1890, puis une médaille de 3e classe au Salon de 1892. Ilfait partie de la commission du salon des Cent en 1895. En décembre 1898, il est nommé chevalier de la Légion d'honneur. Il participe à l'exposition du centenaire de la lithographie, puis à l'exposition universelle de 1900 où il expose une lithographie, La Claque. Il fait partie de la Société des peintres-graveurs qui expose chez Durand-Ruel aux côtés d'Auguste Lepère. Plus tard, il est vice-président de la Société des lithographes français. Il était très lié à Auguste Jouve et à son fils Paul. Ses gravures sont tirées à un petit nombre, et sont donc assez rares. Remarqué pour son talent d'illustrateur, il travaille avec des éditeurs comme Calmann Lévy puis Arthème Fayard et Henri Floury. Il illustre plusieurs partitions pour l'éditeur G. Ondet. Son atelier parisien se situait 84 boulevard Rochechouart (en 1893). Il avait épousé Pauline Senon et le couple resta sans enfant. Il est mort à Paris au 2 rue Ambroise-Paré, atteint d'une angine de poitrine. (source : Wikipédia)

Exposition récente : H. P. Dillon (1850-1909), illustrateur Belle Époque, Musée Toulouse-Lautrec, Albi, septembre-octobre 2014.

Référence : Maryvonne Lépinoy-Guégan, Biographie et catalogue raisonné de Henri Patrice Dillon (1850-1909), Tome 1 et 2, 2007

PARFAIT ETAT.

VENDU



jeudi 14 janvier 2016

Bibliophilie : Album de 13 grandes aquarelles originales "Pendant le Guerre" (1914-1918). Superbe ensemble inédit. La grande guerre vue de l'arrière.


C. MAGNIEN

ALBUM DE 13 GRANDES AQUARELLES ORIGINALES "PENDANT LA GUERRE" (1914-1918).

1 volume in-4 à l'italienne (31 x 24 cm) de 1 feuillet de titre (simple esquisse à la mine de plomb - jamais terminé), 13 feuillets avec chacun une grande aquarelle environ 20 x 15 cm, le reste des feuillets (39) est resté vierge.

Cartonnage de l'époque modeste pleine toile muette écru, légèrement salie mais solide (type carnet à dessins).

ENSEMBLE UNIQUE DE 13 TRÈS BELLES AQUARELLES ORIGINALES TRÈS ABOUTIES.

Nous donnons dans cette notice l'intégralité des 13 aquarelles.





Nous n'avons rien trouvé sur l'artiste C. Magnien. Les scènes montrent la vie "en dehors du front" pendant la Grande Guerre : au bistrot - l'usine d'obus - chez le boucher - la permission agricole - chez le bureaucrate - chez le loueur - chez M. le ministre - à l'assemblée - le cantonnier - à l'école - l'administration.

Chaque aquarelle est soigneusement légendée à la plume d'une belle calligraphie. L'ensemble est plein d'humour féroce à l'égard de ceux qui ne sont pas sur le front.

Rare iconographie servant de documentation à la Première guerre mondiale.






SUPERBE ENSEMBLE INÉDIT.

Prix : 1.300 euros






lundi 11 janvier 2016

La Muze historique de Loret (1650-1665), nouvelle édition Jannet-Daffis (1857-1878). Bel exemplaire en reliure de l'époque bien conservée. Actualité de la cour de France sous la Fronde et la minorité de Louis XIV.


Jean LORET

LA MUZE HISTORIQUE OU RECUEIL DES LETTRES EN VERS CONTENANT LES NOUVELLES DU TEMPS écrites à son altesse Mademoizelle de Longueville, depuis Duchesse de Nemours (1650-1665) par J. LORET. Nouvelle édition revue sur les manuscrits et les éditions originales et augmentée d'une introduction, de notes et d'une table générale des matières par MM. J. RAVENEL et ED. V. DE LA PELOUZE.

Tome I (1650-1654) - Tome II (1655-1658) - Tome III (1659-1662) - Tome IV (1663-1665).

Chez P. Jannet, 1857 - P. Daffis, 1878

4 volumes in-8 (23 x 16,5 cm), 582, 572-(4), 589-(2) et 327-(1) pages.

Reliure de l'époque demi-chagrin marron, dos à faux-nerfs. Quelques légers frottements aux reliures, quelques rousseurs à l'intérieur mais excellent papier vergé fin. Complet.



La Muse historique est une gazette en vers fondée par Jean Loret sous la Fronde. D’abord destinées au seul usage de Marie de Longueville, future duchesse de Nemours (fille du duc, et belle-fille de la duchesse, la sœur du Grand Condé, les Lettres de Loret sont lues par lui, puis copiées à la main. Devant leur succès, Loret les fait imprimer, il se protège ainsi également des contrefaçons ou des plagiats. Ces lettres hebdomadaires seront ensuite rassemblées en recueil. Ce sont ces recueils qui ont pris le nom de Muse historique. La première lettre date du 12 mai 1650. Les lettres seront lues peu à peu par toute la cour, notamment par le jeune roi. Loret est stipendié, après Marie de Longueville, par Mazarin, puis par Fouquet. Après la disgrâce de ce dernier, Loret ne pourra accéder aux pensions dispensées par Colbert. Les lettres de Loret sont composées en vers faciles, plus souvent cités que lus, la dernière lettre de la Muse historique est datée du 28 mars 1665. Loret meurt quelques jours plus tard. « Ce recueil contient tous les faits remarquables, politiques, littéraires, tous les bruits de ville, toutes les nouvelles étrangères qui ont occupé les esprits depuis le 1er janvier 1650 jusqu’en 1665, offre un intérêt très vif de curiosité ; que les lettres de Loret, souvent piquantes dans leur naïveté, sont aujourd’hui le seul monument qui nous reste, peut-être, des opinions politiques et littéraires de, cette époque féconde ; que la Fronde, les intrigues auxquelles elle donna lieu, les personnages qui y figurent, une partie des pièces de Corneille, toutes celles de Molière, y sont appréciés selon l’esprit du temps, toujours avec bonne foi, souvent avec esprit. » (Viollet-le-Duc).

Référence : Eugène Hatin, Histoire politique et littéraire de la presse en France, T. I, Paris, Poulet-Malassis et de Broise, 1859.



BEL EXEMPLAIRE.

Prix : 400 euros



vendredi 8 janvier 2016

Catalogue ARTE GRAPHICA I de 50 estampes et dessins choisis - télécharger ou à consulter en ligne


Cliquez sur l'image ci-dessous pour télécharger le catalogue


ARTE GRAPHICA I

50 estampes et dessins
choisis


Bien cordialement,

Bertrand Hugonnard-Roche

Librairie L'amour qui bouquine
Beaux livres anciens et modernes de collection

14 rue du Miroir
21150 Alise-Sainte-Reine
France

Tél : 06 79 90 96 36
contact : librairie-alise@orange.fr

Sites internet /catalogue en ligne :

www.librairie-varia.com (livres tous thèmes)
www.librairie-curiosa.com (livres érotiques pour adultes)

jeudi 7 janvier 2016

Les Moeurs secrètes du XVIIIe siècle publiées par Octave Uzanne, avec préface, notes et index (1883). Compositions de Paul Avril (avec dessins originaux). Exemplaire de la bibliothèque d'Octave Uzanne luxueusement relié en maroquin par Victor Champs. Exemplaire unique.


Octave UZANNE - Paul AVRIL, illustrateur - Victor CHAMPS, relieur

LES MŒURS SECRÈTES DU XVIIIe SIÈCLE publiées par Octave Uzanne, avec préface, notes et index.

Paris, A. Quantin, 1883

1 volume grand in-8 (26 x 18 cm), XVII-300-(1) pages. Frontispice gravé à l'eau-forte en camaïeu deux teintes (ici en exceptionnellement en 14 états successifs plus le dessin original), vignette d'en-tête (ici en exceptionnellement en 5 états plus le dessin original), par Paul Avril.

Reliure plein maroquin bleu pétrole, dos à nerfs richement orné aux petits fers dorés à la façon du XVIIIe siècle (fer à l'oiseau), plats encadrés d'un triple-filet doré, double-filet doré sur les coupes, large encadrement intérieur de maroquin richement orné de filets et roulettes dorés, doublure et gardes de moire rose, tranches dorées sur marbrure, couvertures imprimées conservées. Excellent état de l'ensemble. Quelques très légers frottements. Intérieur immaculé. (reliure de l'époque signée CHAMPS pour Victor Champs).



ÉDITION ORIGINALE.

TIRAGE A PETIT NOMBRE ET 100 EXEMPLAIRES DE LUXE.

CELUI-CI, EXEMPLAIRE UNIQUE CONFECTIONNÉ PAR LE PUBLICATEUR OCTAVE UZANNE POUR LUI-MÊME.



EXEMPLAIRE SUR PAPIER WHATMAN COMPRENANT :

- 14 états successifs du frontispice
- Dessin original du frontispice par Paul Avril (lavis d'encre de Chine)
- 5 états de la vignette d'en-tête
- Dessin original de la vignette d'en-tête par Paul Avril (lavis d'encre de Chine)
- Signature et justification autographe par Octave Uzanne



Ce volume contient les textes suivants : Sur les foires, sur les spectacles forains, anecdotes curieuses et plaisantes - Confession d'une jeune fille - Suite et fin de la confession d'une jeune fille - Apologie de la secte anandryne, exhortation à une jeune tribade, par Mlle Raucourt, prononcée le 28 mars 1778 - Sur la dame Gourdan, sur une femme de condition arrêtée chez elle ; procès singulier à cette occasion, anecdotes, etc - Du Vauxhall d'été, du Vauxhall d'hiver ; de celui des nouveaux boulevards ; de la fête de M. l'Ambassadeur de Sardaigne ; du Colisée ; des promenades nocturnes du Palais-Royal ; Courtisane singulière admirée chez Torré, etc. Sur la maison de Mme Gourdan et sur les diverses curiosités qui s'y trouvent - Oraison funèbre de Justine Pâris, grande prêtresse de Cythère, Paphos, Amathonte, etc., prononcée le 14 novembre 1773, par Mme Gourdan, sa coadjutrice, en présence de toutes les nymphes de Vénus - Sur la scène française, sur les acteurs et les actrices, sur les querelles des auteurs dramatiques avec eux, sur la tragédie de Gabrielle de Vergy ; sur son auteur - Sur l'Opéra, révolution arrivée à ce spectacle ; épître dédicatoire à une fameuse courtisane - Sur les conversations du jour de l'an, chez Mme du Deffant (1777). Anecdotes et Historiettes - Sur le Journal
des Théâtres, sur son auteur, sur son procès, pièces de littérature rejetées de ce journal et qui méritent d'être connues et conservées - Historique du spécifique du docteur de Préval, suite et jugement de son procès - Sur un procès plaidé avec un éclat sans exemple, plaidoyers pour et contre, jugement. - Index.



Dessin original
(lavis d'encre de Chine signé Paul Avril)


Achevé d'imprimer le 27 avril 1883, ce volume est le dernier des quatre qu'Octave Uzanne a consacré aux Mœurs du XVIIIe siècle entre 1879 et 1883, avec La Chronique scandaleuse, Les Anecdotes sur la comtesse du Barry et La Gazette de Cythère. Octave Uzanne, comme on peut le constater en regardant la quatrième de couverture du troisième opus de cette série, prévoyait d'ajouter encore trois autres titres : L'Espion du Boulevard - Le Colporteur et Le Gazetier Cuirassé, et même d'autres encore puisque la liste s'achève sur un laconique "etc". Cette collection devait former environ 12 volumes, comme cela est imprimé au bas de cette même couverture. Au final, cette série ne comptera que 4 volumes, ceux décrits ci-dessus. Uzanne, engagé sur tous les fronts éditoriaux (notamment en menant de front ses publications privées et la direction de la revue Le Livre), aura sans doute finalement jeté l'éponge pour la suite. Ces volumes ont été édités et imprimés avec luxe par l'imprimerie Albert Quantin. Le tirage courant, annoncé "à petit nombre" (sans doute moins de 1.000 exemplaire) s'accompagne d'un tirage de luxe à 100 exemplaires seulement (50 ex. sur Chine et 50 exemplaires sur Whatman).



Octave Uzanne s'est concocté sur mesure un exemplaire de grand luxe comprenant les dessins originaux ainsi qu'un grand nombre d'états des gravures. Il a fait luxueusement habiller ce volume par l'un de ses relieurs favoris de l'époque, Victor Champs.

Provenance : Octave Uzanne (n°145 de la vente du 2 et 3 mars 1894, adjugé 203,50 francs avec les frais) ; Bibliothèque Le Breton (9 mars 1938, adjugé 375 francs avec les frais) ; Pierre Reveilhac (avec son ex libris gravé) ; Bertrand Hugonnard-Roche (avec son monogramme autographe et daté (2014), à l'encre de Chine).



SUPERBE EXEMPLAIRE UNIQUE.

VENDU