jeudi 23 juin 2016

Bibliophilie Reliure : La Maison Tellier de Guy de Maupassant illustrée par Carlègle (1936). Superbe reliure plein maroquin décorée. Parfait exemplaire.


MAUPASSANT, Guy de

LA MAISON TELLIER. Illustrations en couleurs par Carlègle.

Paris, Librairie A. Ferroud, F. Ferroud succ., 1936

1 volume in-8 (19,5 x 13 cm) de 91-(3) pages. 23 illustrations coloriées au pochoir hors-texte et dans le texte.

Reliure de l'époque plein maroquin caramel beurre salé, dos lisse richement orné ainsi que les plats d'un encadrement de filets fins reliés dans les angles par des fleurons de style rocaille, encadrement intérieur de maroquin décoré de filets dorés et fleurons rocailles, tête dorée, autres tranches non rognées. Reliure non signée mais d'excellente facture sortant sans aucun doute d'un atelier renommé et d'une main sûre et habile tant en ce qui concerne la dorure qui est nette et de qualité, qu'en ce qui concerne la qualité du maroquin utilisé. Exemplaire à l'état de neuf. Etui bordé (papier des plats de l'étui frotté).

TIRAGE A 1.600 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI, 1 DES 1.200 EXEMPLAIRES SUR VÉLIN TEINTÉ D'ARCHES.



Ce volume a été achevé d'imprimer à Paris sur les presses de Fequet et Baudier, le 30 mars 1936. Le coloris est de Berthelot et Charpentier.



La Maison Tellier a été publiée pour la première fois en 1881. Se situant dans la continuité des récits sur la prostitution, elle constitue la nouvelle réaliste de Maupassant la plus célèbre après Boule de suif. D’ailleurs, Guy écrivait à sa mère : « C’est au moins égal à Boule de suif, sinon supérieur ». La maison close de province, tenue par Madame Tellier, est « fermée pour cause de première communion » au grand dam des habitués. Après un périple en chemin de fer, les pensionnaires assistent à la cérémonie et sont émues par Constance, nièce de Madame Tellier, et l’ambiance de l’église ... Guy de Maupassant, en grand habitué des maisons closes, dépeint avec force ce milieu particulier des filles de joie. En juillet 1877, Maupassant écrit à Tourguenieff qu'en trois jours, il a "tiré 19 coups". Pierre Boborikine (autre écrivain russe) rapporte de son côté que l'auteur de La Maison Tellier a démontré sa virilité devant lui six fois de suite, suivies de trois autres avec une seconde partenaire dans une chambre voisine. La Maison Tellier est justement originellement dédiée à Yvan Tourguenieff.



SUPERBE EXEMPLAIRE DANS UNE FINE RELIURE DE MAROQUIN DÉCORÉ.

Prix : 700 euros