mercredi 25 mai 2016

Bibliophilie : Les Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos publiées par Auguste Brancart (Bruxelles, 1885). Exemplaire bien complet des 2 eaux-fortes en couleur. Rare.


C. DELACLOS (sic) [CHODERLOS DE LACLOS]

LES LIAISONS DANGEREUSES. Lettres recueillies dans une société, et publiées pour l'instruction de quelques autres. Deux eaux-fortes d'après les dessins de R. d'Argonne.

Bruxelles, Aug. Brancart, 1885

2 tomes reliés en 1 volume in-12 (19,5 x 13 cm) de XII-220 et 229 pages. 2 frontispices en couleur (eaux-fortes).

Reliure demi-maroquin vert d'eau à larges coins, dos à nerfs (reliure légèrement postérieure). Exemplaire relié sur brochure avec les couvertures conservées (plats et dos). Quelques légers frottements à la reliure, néanmoins solide et décorative. Rousseurs dans les marges des feuillets, beau papier crème.

NOUVELLE ÉDITION.

Ouvrage publié pour la première fois en 1782.

"Bible du libertinage pour certains, le livre s'impose surtout comme chef-d’œuvre du roman d'analyse, comme un des romans les plus abstraits et les plus intelligents. Aussi l'audace des Liaisons Dangereuses ne consiste-t-elle ni dans la débauche facile au langage cru, ni dans la perversité au premier degré ou la jouissance de faire le mal propre à Sade, mais dans l'art de dire ou plutôt de l'écrire pour un connaisseur admiratif et un peu vexé, placé en position de voyeur comme le lecteur" (Laurent Versini, BnF, En français dans le texte , n° 174).



Ce roman épistolaire retrace les aventures amoureuses de la marquise de Merteuil et de son ancien amant, le vicomte de Valmont. La marquise, voulant se venger d’un amant infidèle alors promis à la fille d’une cousine, Cécile de Volanges, fait en sorte que le Vicomte déshonore cette dernière avant le mariage. Ce que le Vicomte accomplit, alors même qu’il tente de séduire une femme reconnue pour sa vertu : la présidente de Tourvel. Celle-ci tente de rester fidèle à son époux mais le Vicomte parvient à la piéger pour la faire mourir d’amour. Cécile de Volanges, quant à elle, est amoureuse du chevalier Danceny, son maître de solfège. Mais, la marquise de Merteuil le prend pour amant, par toutes sortes d'intrigues. Elle provoque ainsi un duel entre le Vicomte de Valmont, qui cherche à retrouver ses faveurs - déstabilisé par ses mésaventures dues à Cécile de Volanges et Tourvel -, et le jeune chevalier Danceny, qui parviendra à tuer le Vicomte, tourmenté de regrets d’avoir condamné la présidente de Tourvel. Il remet alors au chevalier toute la correspondance qu’il a tenue avec la marquise de Merteuil afin que celle-ci soit révélée non comme une femme des plus vertueuses de tout Paris, ainsi qu'elle le laissait croire, mais comme une dangereuse intrigante.

Edition peu commune publiée par le très célèbre Libraire-Editeur Auguste Brancart à Bruxelles, spécialiste des éditions clandestines de textes licencieux. Auguste Brancart, né le 21 juillet 1851 à Saint-Quentin (Belgique) et mort après 1894, est un éditeur belge, spécialisé dans une littérature considérée à cette époque comme pornographique. De 1880 à 1885, Brancart s'établit à Bruxelles comme libraire-éditeur au 4 rue de Loxum, cette échoppe servant bien entendu de couverture. À la suite d'une perquisition de ses locaux par la police, il déménagea avec toute sa famille à Amsterdam où il poursuivit son activité licencieuse toujours sous la marque Imprimerie de la Société Cosmopolite, vendant par correspondance et via des catalogues un nombre importants d'ouvrages à travers toute l'Europe. En 1894, il semble s'établir à Anvers puis on perd sa trace. Il fut, durant toute sa vie professionnelle, traqué en tant qu'éditeur de livres qualifiés d'« obscènes, contraire aux bonnes mœurs » et fut qualifié de « pornographe ».



Les deux eaux-fortes en couleur manquent souvent à cette édition comme on a pu le constater dans les catalogues. Le volume sort de l'imprimerie de E.-J. Carlier à Bruxelles (rue de l'Astre, 25).

Comme toutes les éditions d'A. Brancart celle-ci a été tirée à petit nombre, ce qui en explique la rareté.

BEL EXEMPLAIRE DE CETTE ÉDITION PEU COMMUNE.

Prix : 350 euros